Cinq jours en janvier

Tunisie révolution

Le mois de janvier n’a jamais été avare en événements. Cinq jours de ce mois resteront dans l’histoire contemporaine de la Tunisie, comme des balises inoubliables.

Coup de rétro pour retrouver cinq jours en janvier qui ont forgé l’histoire de notre pays…

La constitution est adoptée le 26 janvier 2014

C’est le 26 janvier 2014 que les députés de l’Assemblée nationale constituante (ANC) ont adopté la nouvelle constitution tunisienne. Deux cents voix pour, douze voix contre et quatre abstentions.

Il aura fallu trois ans et quelques mois, du 23 octobre 2011 au 26 janvier pour que la Loi fondamentale soit adoptée.

Ben Ali quitte le pouvoir

C’est le 14 janvier 2011 que Ben Ali a quitté la Tunisie pour l’Arabie saoudite, laissant le pouvoir vacant à la tête de l’Etat. Après deux présidents provisoires, c’est Béji Caid Essebsi qui lui succédera à la tête de la République tunisienne.

Les émeutes du pain en 1984

Le 3 janvier 1984, l’état d’urgence est proclamé en Tunisie alors que le pays venait de connaitre des émeutes à la suite de l’augmentation des prix du pain et des céréales.

Les mouvements de protestation ont commencé le 27 décembre 1983 dans le sud puis se sont propagés dans tout le pays, faisant officiellement 70 morts. La crise connaitra un terme le 6 janvier avec l’annulation des augmentations des prix.

Le commando de Gafsa en 1980

A la date du 26 janvier 1980, un commando investit la ville de Gafsa. Soutenus par la Libye de Kadhafi, les membres du commando sont tunisiens et résisteront plusieurs jours à l’armée nationale qui ne reprendra la ville que le 3 février.

Le Jeudi noir de janvier 1978

Un appel à la grève générale lancé par l’UGTT tourne à la confrontation entre le pouvoir qui fait donner l’armée et le puissant syndicat.

Plus de cinquante morts sont à déplorer au terme de ce Jeudi noir. Pour la première fois depuis l’Indépendance, l’armée est dans les rues face au peuple et l’état d’urgence est proclamé.

H.B.

Commentaires:

Commentez...