La communauté juive célèbre Hanouka, fête des lumières et de la spiritualité

La communauté juive célèbre Hanouka, fête des lumières et de la spiritualité

Par -

juifs tunisiensPour la communauté juive, la fête de Hanouka sera célébrée pendant huit jours, du 6 décembre au coucher du soleil au 14 décembre au coucher du soleil. Ces dates correspondent au 25 kislev et au 2 tevet du calendrier hébraique.

Lumières, résistance et connaissance

Aussi connue pour être la Fête des Lumières, Hanouka symbolise la résistance à l’assimilation lorsque, profanant le Temple, le roi gréco-syrien Antochius avait voulu imposer l’adoration des divinités grecques au peuple juif.

Pendant les huit jours que dure Hanouka, on procède à l’allumage d’un chandelier en présence de tous les membres de la famille. Cette lueur qu’on allume à la tombée de la nuit rappelle aussi que, même dans les moments les plus sombres, la lumière de la connaissance peut briller intensément et nous montrer que l’élévation, suggérée par la flamme fragile mais résistante, est à notre portée.

Selon un proverbe, l’âme de l’homme est la lanterne de Dieu…

Symbolique huile d’olive…

Cette fête spirituelle de Hanouka est accompagnée de plusieurs rites et coutumes. A la base, l’allumage de la hanoukia, chandelier à neuf branches, est l’élément central de la célébration. On utilisera de préférence des mèches de laine et de l’huile d’olive.

Cette huile d’olive est omniprésente pour Hanouka car cette fête est aussi celle du souvenir du miracle de la fiole d’huile. En effet, une petite fiole qui avait de l’huile pour un jour avait miraculeusement duré huit jours.

Rites et coutumes

En ce sens, les huit jours de la fête symbolisent Hanouka, la lumière, le miracle, le shabbath, l’héroïsme, la langue hébraïque, la solidarité et la paix.

Pour Hanouka, la communauté juive prépare des beignets rituels qui sont cuits dans l’huile d’olive. On consomme également d’autres plats frits dans l’huile d’olive.

Deux autres coutumes complètent les usages de Hanouka. En premier lieu, on distribue des pièces de monnaie aux enfants et on pratique la charité, la tsedaka juive.

Les toupies du miracle

D’autre part, on joue avec des toupies à quatre faces qui portent les lettres N,G,H et C de l’alphabet hébreu et renvoient à l’expression « Ness Gadol Haya Cham » qui signifie « Ce fut là un grand miracle ».

Au delà de son caractère purement religieux, la fête de Hanouka est aussi un moment œcuménique. En effet, je ressens comme tel cette fête des lumières, cette fête spirituelle qui invite à la réflexion et symbolise la résistance à l’assimilation par la violence et la terreur.

L’éclat des hanoukias perce les ténèbres

Cette fête de Hanouka, je la fais ainsi mienne. Elle est nôtre en partage et ces lueurs dans la nuit, contre le vent, l’obscurité ou la peur nous représentent tous, dans notre fragilité, dans le respect ardu de nos valeurs et nos chemins de fraternité et de patience.

Symboliquement, en ces jours de brume et de brouillard, au seuil de l’hiver, l’éclat multiple des hanoukias nous remémore que les lumières percent les ténèbres et que le premier des miracles est bien notre humanité face à toutes les barbaries.

Hag Hanouka sameh à toutes et à tous!

H.B.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo