L’Afrique du Nord et le Moyen-Orient souffrent des taux les plus élevés de dépression dans le monde

depression
Le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord souffrent du taux les plus élevés de dépression dans le monde, selon une nouvelle étude menée par des chercheurs de l’Université du Queensland en Australie.

Cette étude est le résultat d’une collecte de données à travers le monde sur les taux de dépression des diverses populations.

Plus de 5% de la population souffre de dépression au Moyen-Orient, en Afrique du Nord, en Afrique sub-saharienne, en Europe orientale et dans les Caraïbes.

Les taux de dépression les moins élevés se trouvent en Asie de l’Est, en Australie, en Nouvelle-Zélande et en Asie du Sud-Est.

Le pays le plus déprimé est l’Afghanistan, où plus d’une personne sur cinq est atteinte. Le moins déprimé est le Japon, avec un taux de moins de 2,5%.

Les taux élevés de dépression sont en directe corrélation avec des conflits à l’échelle nationale ou des épidémies graves telles que le SIDA, par exemple. Le chômage, les bas revenus et les inégalités sociales sont également au banc des accusés.

Selon cette étude, l’Afghanistan, le Honduras et la Palestine sont les trois pays les plus déprimés.

« Dans le cas de l’Afrique du Nord et du Moyen-Orient, ce sont les conflits dans la région qui sont la cause des dépressions. En Afrique sub-saharienne, ce sont, les maladies telles que le paludisme et le sida ».

Commentaires: