Mokhtar Belmokhtar a-t-il bien été tué en Libye par un raid aérien américain ?

mokhtar-belmokhtar1
Un raid aérien américain a été mené dans la nuit de samedi 13 à dimanche 14 juin en Libye, en vue de tuer Mokhtar Belmokhtar, l’un des fondateurs du mouvement terroriste Al-Mourabitoune, proche d’Al-Quaïda. Si la Libye confirme la mort du terroriste, les Etats-Unis ne l’ont pas officiellement assurée.

Mokhtar Belmokhtar, recherché par les Etats-Unis depuis plusieurs années et dont la tête a été mise à prix 5 millions de dollars,  a été la cible d’un raid aérien américain dans la nuit de samedi dernier en Libye.

Le porte-parole du Pentagone, le Colonel Steve Warren a déclaré qu’il « confirme que la cible de l’assaut antiterroriste mené en Libye était Mokhtar Belmokhtar ». L’assaut a été mené dans la ville d’Ajdabiya, à 850 kilomètres de Tripoli, capitale libyenne.

[quote_box_center]Belmokhtar a une longue histoire de dirigeant d’activités terroristes, notamment comme membre d’Al-Qaïda au Mahgreb Islamique, il est le leader du mouvement Al-Mourabitoune au nord de l’Afrique et il a maintenu son allégeance à Al-Qaïda, a ajouté Steve Warren. [/quote_box_center]

Que faisait-il en Libye ?

D’après l’armée américaine, Belmokhtar aurait été à ce moment là en « réunion » avec des membres du mouvement terroriste Ansar al-Sharia.

[quote_box_right]Ansar Al-Sharia est un groupe terroriste implanté à Benghazi en Libye. Initialement lié à AQMI et Ansar Al-Charia en Tunisie, il fait allégeance à l’Etat Islamique en 2014. [/quote_box_right]

D’après des propos d’un responsable libyen faisant partie du gouvernement reconnu par la communauté internationale, et rapportés par l’agence de presse libyenne Lana « la frappe de l’armée de l’air américaine a eu lieu (…) dans une ferme (…) à Ajdabiya, à 160 km à l’ouest de Benghazi, chef-lieu de l’Est libyen, où Belmokhtar tenait une réunion avec d’autres chefs de groupes extrémistes, dont des membres d’Ansar Asharia ».

Dimanche, le gouvernement libyen reconnu par la communauté internationale a précisé que cet assaut avait été planifié en accord entre les gouvernements des deux pays.

« Nous continuons à évaluer les résultats de l’opération »

Si la mort de Mokhtar Belmokhtar n’est pas confirmée, l’assaut aérien aurait fait au moins quatre morts dans le groupe terroriste Ansar Al-Sharia selon une source anonyme. La même source a affirmé à l’agence de presse Associated Press que « Mokhtar Belmokhtar n’était pas présent sur les lieux de l’assaut. » 

Cependant, le gouvernement libyen reconnu par la communauté internationale a confirmé la mort du terroriste et une source de l’armée libyenne parle de sept morts du groupe Ansar Al-Sharia.

[quote_box_center]Des avions américains ont mené une opération qui a abouti à la mort de Mokhtar Belmokhtar et d’un groupe de Libyens appartenant à une organisation terroriste dans l’est de la Libye.[/quote_box_center]

Une page Facebook d’un groupe islamiste à Ajdabiya a publié dimanche 14 juin des photos de corps ainsi que les noms des personnes tuées, sans citer Belmokhtar.

Selon des témoins, des combats ont eu lieu près de l’hôpital de la ville, les djihadites ayant tenté de prendre le contrôle de l’établissement, aux mains des milices locales.

Quant au Pentagone, il est en attente des résultats de l’opération qui s’est déroulée le week-end dernier, précisant qu’un test ADN sera nécessaire pour savoir si le terroriste a été tué :

[quote_box_center]Nous continuons à évaluer les résultats de l’opération et fournirons plus de précisions de manière appropriée, a déclaré Steve Warren, porte-parole du Pentagone. [/quote_box_center]

« Le Borgne » insaisissable

Mokhtar Belmokhtar est né en 1972 à Ghardaïa. Surnommé « Laouar » (le borgne) après avoir combattu en Afghanistan, il était le chef d’AQMI (Al-Qaïda au Maghreb Islmique) et avait créé en 2012 « les signataires du sang ».

Il avait revendiqué l’enlèvement de deux français au Niger en 2011 et  la prise d’otage d’In Amenas en Algérie en 2013, qui avait causé la mort de 37 étrangers, un algérien et 29 ravisseurs.

En 2013, il a été déclaré mort au Tchad, mais il a par la suite revendiqué un attentat au Niger qui avait fait près de vingt morts. En créant le mouvement Al-Mourabitoune en 2013, fusion de «Signataires par le sang» et du Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest, il contrôle le nord du Mali jusqu’à l’opération française Serval.

La Libye, plongée dans le chaos depuis 2011 est dirigée par deux gouvernements et deux Parlements, Fajr Libya et Al Karama. L’Etat Islamique s’est fortement implanté dans le pays, revendiquant le 9 juin avoir pris la ville de Syrte (450 km à l’est de Tripoli).

Cependant, Mokhtar Belmokhtar avait affirmé le 15 mai dernier dans un communiqué, ne pas être rattaché à l’Etat Islamique et avait fait allégeance à Al-Qaïda, contrairement à ce qu’un autre dirigeant d’Al-Mourabitoune avait affirmé.

Cette scission au sein du mouvement Al-Mourabitoune pourrait être une des raisons pour laquelle Belmokhtar s’est entretenu avec les membres de Ansar Al-Sharia en Libye.

Elodie Potente

Commentaires: