« Des employés décédés recevaient un salaire » révèle l’ex-ministre de l’Education Salem Labiadh

[quote_box_right]

Le 13 mars 2013, Salem Labiadh devient ministre de l’Éducation en Tunisie dans le gouvernement Ali Larayedh, faisant partie des technocrates indépendants. Il remet sa démission le 29 juillet 2014. 

[/quote_box_right]

Tunis | L’ancien ministre de l’Education Salem Labiadh a révélé, dimanche soir 5 avril, sur la chaine El Hiwar Ettounsi, que des personnes décédées, des fonctionnaires partis à la retraite ainsi que d’autres bénéficiant de congés sans solde étaient payées par les commissariats régionaux de l’Education.

[pull_quote_center]

J’ai un devoir de réserve par rapport aux noms et non aux données. Quand il y a un phénomène de corruption dans un ministère, on doit en parler. Je suis dans le camp du peuple, et je le défends pour qu’il connaisse toute la vérité, et je parle en toute transparence.

[/pull_quote_center]

Salem Labiadh, qui était l’invité de l’émission « A celui qui ose seulement », a déploré le fait de voir la Tunisie recourir à des crédits, que le citoyen devra payera et « qui seront mal gérés » par la suite, a-t-il martelé.

M. Labiadh, du parti Mouvement du Peuple, aujourd’hui député, a insisté sur la corruption qu’il découvert au sein du ministère de l’Education durant la période où il était ministre, face aux critiques des autres invités de l’animateur Samir El Waffi.

 

Commentaires: