Formation du Bureau politique de Nidaa Tounes

election bureau politique nidaa tounes
Photo | Nidaa Tounes

Tunis | Après plusieurs reports, le bureau politique du parti au pouvoir Nidaa Tounes a enfin été formé, ce dimanche 22 mars, avec l’élection de vingt membres qui s’ajoutent aux quatorze membres du comité constitutif.

10 députés des 86 membres du bloc parlementaire de Nidaa Tounes ont été élus (avec 6 femmes et 4 hommes) ainsi que 10 membres du Bureau exécutif, avec 12 femmes et 8 hommes au total.

A ces membres, s’ajoutent les quatorze les membres du comité constitutif et qui sont non élus.

Les 10 membres élus du groupe parlementaires
  • Leila Hamrouni
  • Zohra Driss
  • Walid Jalled
  • Bochra Belhaj Hmida
  • Mustapha Ben Ahmed
  • Mondher Belhaj Ali
  • Slaheddine Bargaoui
  • Hajer Laaroussi
  • Meriem Boujbel
  • Leila Ouled Ali
Les 10 membres élus du Bureau exécutif
  • Olfa Khalil
  • Rabia Nejlaoui
  • Amina Ben Gaddour
  • Abdelmajid Sahraoui
  • Aziza Htira
  • Faiza Kefi
  • Faouzi Elloumi
  • Najoua Makhlouf
  • Mounir Ben Miled
  • Faiçal Hafiane

Le nouveau Bureau politique constitué, doit se réunir ce mercredi 25 mars pour définir les prérogatives des membres et planifier le démarrage des préparatifs du premier congrès du parti, prévu l’été prochain.

A noter que trente-six membres du groupe parlementaire du parti (dont 12 femmes) et trente-huit membres du bureau exécutif se sont présentés à ces élections pour la composition du Bureau politique de Nidaa Tounes.

Les élections du bureau politique de Nidaa Tounes, étaient prévues le 8 mars, puis le 10 mars pour être enfin reportées au 22 de ce mois et ce à cause des divisions à l’intérieur du parti. 

 

Retrait de la candidature du député Khemais Ksila

Le député Khémais Ksila a annoncé ce dimanche 22 mars le retrait de sa candidature. Sur radio Jawhara FM, il a déclaré qu’il aurait souhaité que ces élections du bureau politique soient reportées une semaine ou deux.

[quote_box_center]Je ne crois pas qu’avec les élections, de groupes eux-mêmes non élus, unifiés par la lute et les consensus et les nominations, ce n’est pas aujourd’hui que nous faisons les élections et je me suis retiré de la candidature mais pas du parti ni du combat. [/quote_box_center]

« Notre processus a été fait par le consensus et les nominations, » a-t-il argumenté en ajoutant qu’il aurait aimé que les élections soient  reporté pour se préoccuper davantage au « problème du terrorisme, comment restaurer le prestige de l’Etat, et l’unification du peuple ».

Commentaires: