Khémais Ksila : « Prenez les postes mais laissez-nous Nidaa Tounes »

Khémais Ksila : « Prenez les postes mais laissez-nous Nidaa Tounes »

Par -

Gammarth | Lors du conseil national annoncé par « l’aile de Hafedh Caid Essebsi » de Nidaa Tounes  qui s’est déroulé ce samedi matin 14 mars à l’hôtel Carthage Thalasso à Gammarth, le député Khémais Ksila a lancé au comité constitutif : « Prenez les postes mais laissez-nous Nidaa Tounes » après un long discours où il a critiqué, paradoxalement, le manque de représentativité des leaders de Nidaa Tounes dans le gouvernement.

Le comité constitutif a prouvé un échec de la gestion de notre victoire. Au début, lors de la mise en place du gouvernement, nous n’avions pas de présence proportionnellement au poids de Nidaa Tounes. Nous n’avions pas eu les postes de souveraineté dans le gouvernement. Nous n’avons pas les postes dans les domaines stratégiques de ce gouvernement. Nous sommes devenu un parti participant dans ce gouvernement.

Plusieurs militants de Nidaa Tounes ont vu dans la composition du gouvernement Habib Essid, une sorte « d’arnaque », puisque sur 45 de ses membres, à peine une dizaine sont de Nidaa Tounes. 

Trois des ministères de souveraineté ont été confiés à des personnalités hors du parti vainqueur aux législatives. 

Khemais Ksila récuse la problématique « légalité/légitimité » au sein de Nidaa Tounes

D’après le député Ksila, « ce n’est pas une crise entre « qui est-ce qui est légal ou légitime » », à Nidaa Tounes parce que ils étaient « tous nommés, provisoires ». « Vous avez accompli la mission de la fondation, mais vous avez échoué dans la mission de la gestion et la direction », a-t-il affirmé, sous les applaudissements des présents.

Nous avions fait ce parcours ensemble, ni par la légalité ni par la légitimité. Nous l’avons fait par une idée magique, tunisienne, lancée par Béji Caid Essebsi, et nous l’avions imposé à nos adversaires, c’est l’idée du consensus.  Nous avons recouru ni à la légalité ni à la légitimité mais au consensus pour arriver à la victoire

Le discours du député a été jalonné d’applaudissements, de leaders,  députés et partisans de Nidaa Tounes.

L’autre conseil national, prévu pour le 19 avril

De son côté, le comité, présidé par Mohamed Ennaceur, (devenu président de l’Assemblée des représentants du peuple après les élections législatives du 26 octobre), a assuré que le « vrai conseil national » est prévu pour le 19 avril prochain, tandis que celui de ce 14 mars est considéré comme « comme une activité parallèle hors de la décision légitime du parti et dangereux par rapport à l’unité du mouvement » .

La présence des leaders et députés de Nidaa Tounes, sous le thème de « Lotfi Naghdh », a été bien massive.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo