Genève : Taieb Baccouche expose le souci de la Tunisie à lutter contre le terrorisme dans le respect des droits humains

Taieb Baccouche
Taieb Baccouche a prononcé une allocution aux travaux de la 28e session du Conseil des Droits de l’Homme à Genève

Le ministre des Affaires étrangères, Taieb Baccouche qui participe aux travaux de la 28éme session du Conseil des droits de l’Homme à Genève du 3 au 5 mars, a prononcé ce mercredi 4 mars, une allocution au cours de laquelle il a notamment parlé « du modèle démocratique tunisien et les raisons de son succès au niveau politique, en particulier à la lumière des défis régionaux actuels ».

Taieb Baccouche a également souligné le souci de la Tunisie de protéger les droits et les libertés inscrits dans la Constitution de la IIe République, conformément aux conventions et traités internationaux, rapporte un communiqué publié ce jeudi 5 mars sur la page Facebook du ministère des Affaires étrangères.

Lors de son intervention, axée sur les réalisations de la Tunisie dans le domaine des droits de l’Homme, des libertés fondamentales et de l’instauration des institutions démocratiques de la IIe République, le ministre des Affaires étrangères a également « souligné la nécessité pour tous les pays et les organisations internationales de se concerter pour faire face au phénomène du terrorisme et de l’extrémisme religieux ».

Dans ce contexte, le ministre a souligné le souci du gouvernement tunisien d’accélérer la ratification du projet de loi sur la lutte contre le terrorisme par les députés de l’ARP pour être en mesure de faire face à ce fléau, devenu une menace pour toute la région, en respectant les exigences des traités et conventions internationaux sur les droits humains.

Il a également noté que la Constitution prévoit la criminalisation de la torture et souligné la détermination du gouvernement d’éradiquer la torture sous toutes ses formes tout en renforçant la coopération avec les différents mécanismes de l’ONU.

Commentaires:

Commentez...