Attaque terroriste à Boulaaba : Quatre membres de la Garde nationale tués

Attaque terroriste à Boulaaba : Quatre membres de la Garde nationale tués

Par -
Attaque terroriste à Boulaaba dans la région de Kasserine
Attaque terroriste à Boulaaba dans la région de Kasserine

Kasserine | Quatre membres de la garde nationale ont été tués par balles lors d’une attaque terroriste survenue à Boulaaba dans le gouvernorat de Kasserine vers 1h du matin ce mercredi 18 février nous a informé notre correspondant. Il s’agit de Abdelwaheb Nsir, Haythem Chaouari, Mehdi Laabidi et Omar Zliti.

L’information a été confirmée plus tard par le ministère de l’intérieur dans un communiqué. Plus de détails sur cette attaque seront divulgués dans la journée, annonce le ministère.

Boulaaba est situé près du Jebel Chaambi, à la frontière algérienne où est retranchée l’organisation terroriste Oqba Ibn Nafaa [1], qui serait une branche d’Al Qaida.

Ifrikya4, l’une des officines de communication du groupe terroriste sur twitter avait annoncé une « nouvelle heureuse de la contrée Ifrikiya« .

Ifrikya 4 18 fev 2015

Après le drame, le compte a publié un message où il parlait de vengeance après l’attaque d’une « patrouille ».

 

« Vous avez tué nos femmes, vous les avez attaquées, nous allons tuer vos femmes et vos épouses et nous allons répondre en double. Vous rendez nos enfants orphelins, nous allons faire pareil avec vos enfants… Nous allons faire ce que Kamel Gadhgadhi a fait à Kasserine et vous avez vu ce qu’il a fait dans la vidéo saisie ».

 

Oqba Ibn Nafaa 18 fev 2015
« Maintenant, commence le combat. Quatre membres du « taghout » tunisien écrasés dans une attaque de leur patrouille dans la région de Boulaaba, près du Djebal Chambi ».
Le ministère de l’Intérieur aurait été prévenu

Suite à ce drame, vers 3 heures du matin, le syndicaliste sécuritaire Walid Zarrouk a affirmé sur sa page facebook que « les services spéciaux du ministère de l’Intérieur ont été prévenus depuis un certain moment de l’existence d’un groupe terroriste caché dans une usine de brique à Boulaaba.

« Combien de fois ont-ils été prévenus … qu’ils étaient fournis de là-bas, qu’ils se dirigeaient vers le cimetière et revenaient après à la montagne mais hélas… Personne n’est là. Le commandant de la garde nationale Mounir Kssikssi doit été changé. Il faut aussi réviser les nominations à l’intérieur du ministère de l’Intérieur, l’ouverture des enquêtes, les jugements. »

 

Cette énième attaque dans la région de Kasserine, depuis la révolution en Tunisie, survient suite à plusieurs autres opérations terroristes mises en échec, d’après les autorités tunisiennes.

« 500 djihadistes tunisiens de l' »Etat islamique » (Daech) sont revenus en Tunisie » et 10.000 Tunisiens ont été empêchés de quitter le territoire pour aller en Syrie et en Irak, affirme Rafik Chelly, secrétaire d’Etat auprès du ministère de l’Intérieur chargé de la sûreté nationale.


[1] Katiba [bataillon]  Oqba Ibn Nafaa est un « bataillon qui cherche a être affilié à l’organisation terroriste Al-Qaida, mais rien ne prouve encore qu’elle a adopté les membres se trouvant dans le massif montagneux ». Déclaration de Lotfi Ben Jeddou le  4 août 2013.

La moitié du groupe qui est à Chambi est composée d’Algériens qui ont rejoint des Tunisiens déjà recherchés et affiliés à Katiba Oqba Ibn Nafaa.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo