Affrontements entre protestataires et forces de l’ordre à Ben Guerdane

Affrontements entre protestataires et forces de l’ordre à Ben Guerdane

Par -

Ce lundi 9 février, un calme précaire régnait sur la ville de Ben Guerdane, dans le gouvernorat de Médenine. Un calme qui n’a pas duré après le déclenchement de nouveaux affrontements entre protestataires et forces de l’ordre, rapporte l’agence TAP.

Ouverture d’une enquête après la mort d’un manifestant

Suite aux heurts de Dhiba dans le gouvernorat de Tataouine, ce dimanche 8 février, qui se sont soldés par un mort et 14 blessés, le gouvernement a pris des mesures urgentes à l’issue de la réunion de la cellule de crise en charge du suivi de la situation sécuritaire dans le pays, en présence du chef du gouvernement, Habib Essid, du ministre de l’Intérieur, Najem Gharsalli, du ministre de la Défense, Farhat Horchani, du Secrétaire d’Etat aux affaires sécuritaires, Rafik Chelli, du secrétaire d’Etat aux affaires locales, Hedi Majdoub ainsi que de plusieurs responsables sécuritaires et militaires.

Mesures urgentes

Ces décisions prévoient de :

  • 0uvrir une enquête sur les circonstances de la mort de l’un des manifestants.
  • Examiner la possibilité de réviser la taxe de sortie du sol tunisien imposée aux Libyens.
  • Dépêcher une délégation gouvernementale vers Dhiba pour s’enquérir de la situation socio-économique dans la région.
  • Appeler les partis politiques, les composantes de la société civile et les leaders d’opinion à Dhiba à apaiser la tension dans la région.
  • Imposer le respect des locaux de sécurité qui représentent la souveraineté de l’Etat.
Les circonstances des incidents, selon le gouvernement

D’après la présidence du gouvernement, la réunion a porté sur les circonstances de ces incidents qui, selon un communiqué, ont éclaté à la suite de l’incendie du poste de la garde nationale dans la région et des domiciles du chef de la brigade de la garde nationale et de deux agents ainsi que de la tentative d’assaut contre le poste de garde-frontière.

Un mouvement de protestation est organisé, depuis presque une semaine, par les habitants de Dhehiba pour revendiquer le droit au travail et au développement et réclamer le rétablissement de l’activité commerciale entre la Tunisie et la Libye et la suppression de la taxe de sortie imposée aux Libyens.

Grève générale à Dhiba

Par ailleurs, la ville de Dhiba est entrée, ce lundi 9 février en grève générale suite aux événements qui ont eu lieu la veille. Cette grève, qui a été appelée par différentes composantes de la société civile de la région, a touché les établissements éducatifs et les différentes administrations, selon la TAP.

Grève générale à Tataouine

Après une réunion qui a eu lieu, ce lundi 9 février entre le conseil régional de l’Union Générale des Travailleurs Tunisiens (UGTT), de l’Union des Agriculteurs (UTAP) et l’Union Tunisienne de l’Industrie (UTICA), une grève générale régionale a été décidée pour ce mardi 10 février, selon Radio Tataouine.

Nawel Bizid

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo