La 2e session de coups de fouet contre Raif Badawi reportée pour...

La 2e session de coups de fouet contre Raif Badawi reportée pour des raisons médicales

Par -
Raif Badawi
Raif Badawi

ARABIE SAOUDITE |

Prévue ce vendredi 16 janvier 2015, après la prière du vendredi, devant la mosquée de al-Jaffali à Jeddah, en Arabie Saoudite, la deuxième session de flagellation contre le blogueur Raif Badawi, a été reportée à la semaine prochaine, pour des raisons médicales.

« Le médecin qui a ausculté le net-citoyen ce matin a estimé que le corps du jeune homme n’était pas en mesure de supporter dans l’immédiat d’autres coups de fouet. La 2ème séance de flagellation a donc été reportée à vendredi prochain », a indiqué l’ONG Reporters Sans Frontières, dans un communiqué publié aujourd’hui.

La première séance de flagellation avait eu lieu le vendredi 9 janvier 2015.

Raif Badawi, âgé de 31 ans, avait été condamné, en septembre 2014, à une peine de 10 ans de prison et de 1000 coups de fouet, répartis sur 20 semaines, à raison de 50 coups par session, ainsi qu’à une amende de près de 500.000 dinars.

Les Nations Unies appellent à une grâce royale

Fondateur du site Liberal Saudi Network, dans lequel il traitait des questions de droits de l’Homme dans le royaume saoudien, Raif Badawi avait été condamné pour « insultes à l’Islam ». Sa femme et ses trois enfants sont, actuellement, réfugiés au Canada.

Plusieurs manifestations ont eu lieu, dans le monde, devant des ambassades de l’Arabie Saoudite, réclamant l’annulation de la condamnation de Raif Badawi.

«J’en appelle au roi de l’Arabie saoudite d’exercer son pouvoir afin de mettre fin à la flagellation publique, en graciant M. Badawi, et à revoir de façon urgente ce type de sanction extrêmement sévère», a déclaré Zeid Raad Al Hussein, haut-commissaire des Nations unies aux droits de l’homme.

Pour sa part, Reporters Sans Frontières a lancé une pétition appelant le roi saoudien Abdallah Ben Abdelaziz al-Saoud à arrêter « le supplice » de Raif Badawi. Cette pétition a reçu, jusque-là, plus de 35.000 signatures.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo

Habib Bel Hedi lit le communiqué de soutien aux deux acteurs

Amr Waked et Khaled Abol Naga à Washington