Le député de Nidaa Tounes Khémais Ksila s’excuse auprès des journalistes

Le député de Nidaa Tounes Khémais Ksila s’excuse auprès des journalistes

Par -

Suite à l’agression verbale et physique du député de Nidaa Tounes, Khémais Ksila à l’encontre des journalistes et du PDG de la chaîne Watanya (nationale), dans la soirée du 21 décembre, une heure à peine après la fin des elections le Syndicat National des Journalistes Tunisiens (SNJT) a condamné cela, ce vendredi 26 décembre.

M. Ksila est alors intervenu sur les ondes de radio Shems FM pour déclarer sa « compréhension que le corps se défende et soit solidaire », suite à la publication du communiqué du SNJT.

Je m’excuse vraiment envers les frères, je n’étais pas correct lors de ma sortie, et j’ai poussé (le PDG) … Il voulait me retenir, avec insistance, à ce moment-là pour que je me retienne. Moi, le Directeur général, j’ai beaucoup de respect pour lui, les employés, peut-être qu’ils ont été surpris de ceci, je leur demande des excuses … Je ne les respecte pas seulement en tant que journalistes mais ce sont aussi des amis proches et je fais le gâté avec eux et je leur demande excuse et encore des excuses, et je ne le dis pas avec voix basse mais à haute voix, les yeux dans les yeux, et je vais tous les embrasser.

 

 MAJ 27 décembre 2014

L’ex-députée Selma Baccar, qui soutient Nidaa Tounes, a elle aussi demandé aux journalistes de pardonner à Khemais Ksila son comportement, notamment à cause de la pression subie lors des dernières heures des élections présidentielles.

Je demande à Boubaker Akacha et à tous nos amis, femmes et hommes de médias que l’attitude de Khemaies a pu froisser, de le lui pardonner, au nom des véritables enjeux de cette journée mémorable pour la survie de notre démocratie, a-t-elle écrit dans une lettre publiée sur Kapitalis.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo