Archives de la présidence : Le syndicat de la sûreté républicaine soutient...

Archives de la présidence : Le syndicat de la sûreté républicaine soutient le syndicat de la sécurité présidentielle

Par -

Le syndicat de la sûreté républicaine a publié ce samedi 27 décembre un communiqué exprimant son soutien « inconditionnel » au syndicat de la sécureté présidentielle dans l’affaire des archives de la présidence de la République, et dénonçant « l’agression féroce » dont auraient été victimes les membres de la sécurité présidentielle, rapporte la TAP.

Le syndicat de la sûreté républicaine qualifie d’ « intentionnel et suspect » le moment choisi par la présidente de l’Instance Vérité et Dignité (IVD), Sihem Ben Sedrine, pour tenter d’aller chercher les archives de la présidence, alors que la passation de pouvoirs entre le président sortant Moncef Marzouki et le nouveau président Béji Caïd Essebsi doit avoir lieu le 31 décembre.

Cette position est conforme à celle du syndicat de la sécurité présidentielle, dont le secrétaire général Hichem Gharbi a déclaré que cette saisie pourrait avoir lieu quand les membres de la sécurité présidentielle auront eu l’autorisation du nouveau cabinet de Béji Caïd Essebsi.

Le syndicat regrette l’absence de coordination avec le ministère de l’Intérieur

Le syndicat de la sûreté républicaine regrette également qu’aucune « coordination » n’aie été faite avec la direction de la gestion des documents et des archives au ministère de l’Intérieur, indiquant que ces archives contiennent « des dossiers secrets d’une importance capitale en rapport avec la sûreté du pays ».

Le syndicat estime que « personne ne peut y accéder, sauf avec l’autorisation de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) ou des autorités judiciaires.

Rappelons pourtant que selon la loi organique relative à la justice transitionnelle, les membres de l’IVD ont un droit d’ « accès aux archives publiques et privées » (article 40).

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo