Tunisie : Des prisonniers accusés de terrorisme entament une grève de la...

Tunisie : Des prisonniers accusés de terrorisme entament une grève de la faim

Par -

Des détenus accusés de terrorisme ont entamé aujourd’hui, mercredi 17 décembre, une grève de la faim à la prison de Mornaguia, nous a informé l’avocat Hafedh Ghadhoun, qui en a été informé hier, mardi 16 décembre, en allant rendre visite à ses clients.

Ces prisonniers réclament d’être jugés. Certains sont en effet en détention depuis plus de 8 mois sans jugement, et sont encore en phase d’instruction, nous a indiqué Me Ghadhoun.

Le Code de procédure pénale prévoit pour les arrestations dans les affaires de terrorisme six mois de détention provisoire, qui peuvent être prolongés une première fois de quatre mois, puis une deuxième fois par quatre mois supplémentaires.

Certains sont détenus pour leur implication présumée dans les événements de Bir Ali Ben Khalifa

Les détenus les plus anciens concernés par la grève de la faim sont ceux du groupe de Bir Ali Ben Khlifa, nous a précisé Hafedh Ghadhoun.

Plusieurs personnes ont en effet été arrêtées suite à un échange de coups de feu ayant eu lieu à Bir Ali Ben Khalifa, en février 2012, entre une bande armée et les forces de sécurité.

Ines Harrath fait état de torture à l’encontre des prisonniers

L’avocate Ines Harrath, qui a rendu visite à certains de ses clients dans la même prison, à Mornaguia, a elle aussi déclaré sur son compte Facebook que les détenus avaient entamé une grève de la faim. Elle rapporte qu’ils ont été obligés de mettre fin à leur grève et qu’on leur a donné à manger et à boire par la force.

« Certains parmi eux ont été torturés et d’autres ont été transférés dans un autre pavillon », raconte-t-elle encore sur Facebook.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo