Marzouki n’est pas un requin pour consommer autant de poissons, estime Adnene Mansar

La polémique sur les factures de la présidence de la République et les accusations qui ont fait suite à des révélations sur des dépenses du président de la République a fait réagir les partisans de Moncef Marzouki.

Le directeur de campagne de Marzouki, Adnène Mansar, a réagi, ce samedi 6 décembre, dans un statut Facebook à propos de ces révélations et notamment à propos d’une facture de 10.000 dinars se rapportant à des frais de consommation de fruits de mer.

Adnène Mansar a rappelé que la présidence a invité toutes les instances compétentes à vérifier les documents administratifs et financiers de la présidence en ajoutant « seuls les intègres ouvrent leurs portes au contrôle ». Il a également déclaré : « Il faudrait que monsieur transparent pense que Moncef Marzouki est un requin pour consommer autant de poisson […] nous ne sommes pas des requins ».

Adnene Mansar : « Nous ne sommes pas des requins »

Adnene Mansar 06-12-2014« (…) Seuls les intègres ouvrent leurs portes au contrôle. Nous avons laissé tous les organes de contrôle examiner les documents administratifs et financiers de la présidence de la République, chose qui n’était jamais arrivée auparavant en Tunisie en ce qui concerne l’institution de la présidence », a indiqué Adnene Mansar.

« Il faudrait que Monsieur « Transparent » estime que Moncef Marzouki est un requin pour consommer une telle quantité de poisson (…). Nous ne sommes pas des requins », a-t-il notamment lancé.

Hier soir, vendredi 5 décembre, lors de l’émission  »Le 8ème jour », diffusée sur Al-Hiwar Ettounsi, dans la soirée du vendredi 5 décembre 2014, Mohamed Messai, porte-parole de la présidence de la république a estimé que Moncef Marzouki est victime d’une machination alors qu’il en pleine campagne électorale pour le second tour de la présidentielle.

Commentaires:

Commentez...