Bernard-Henri Lévy a quitté la Tunisie (Mise à jour)

Bernard-Henri Lévy a quitté la Tunisie (Mise à jour)

Par -
BHL degage
BHL dégage ! (crédit photo Twitter infos140)

MISE A JOUR – Selon la télévision nationale, Watanaia 1, Bernard Henri Levy a quitté la Tunisie et son avion a décollé dans la soirée aux alentours de 20H00. La nouvelle a été confirmée par le ministère des Affaires étrangères. Bernard Henri Levy avait débarqué hier soir pour participer à des discussions sur le dossier libyen.


Aucune raison officielle n’a été invoquée à l’occasion de la venue en Tunisie de Bernard-Henri Lévy, le très controversé philosophe français… De quoi alimenter les rumeurs les plus folles ! Or si la présidence de la République et le ministère des Affaires étrangères ne sont pas au courant de cette visite, le ministère de l’Intérieur confirme l’entrée en Tunisie de Bernard-Henri Lévy.

Son arrivée sur le sol tunisien et son entrée dans le pays nous a été confirmée par le porte-parole du ministère de l’Intérieur, Mohamed Ali Laroui. « Bernard-Henri Lévy est bien entré en Tunisie », nous a-t-il indiqué.

Cette précision de taille apporte un peu plus de clarté autour de cette venue. En effet, la présidence de la République, contactée par Webdo, n’a pas connaissance de la venue de Bernard-Henri Lévy en Tunisie.

BHL - presidence

« Nous ne sommes pas au courant de sa venue en Tunisie », nous a indiqué Chaker Bouajila, attaché de presse de la présidence de la République tout en démentant les rumeurs indiquant que c’est la présidence de la République qui a invité le philosophe français.

Un communiqué dans ce sens a d’ailleurs été publié, ce samedi 1er novembre sur la page Facebook officielle de la présidence de la République.
Même son de cloche au ministère des Affaires étrangères où le service de presse a indiqué ne pas être au courant de cette visite.

Dans un statut publié sur sa page Facebook, le secrétaire général du CPR, Imed Daimi, a également démenti l’information selon laquelle le CPR aurait invité Bernard-Henri Lévy.

Dans la soirée du vendredi 31 octobre, de nombreux citoyens ont manifesté à l’aéroport Tunis-Carthage contre la venue de cet écrivain pro-israélien, accusé d’avoir aidé à la propagation du terrorisme dans plusieurs pays arabes comme la Libye, l’Égypte et la Syrie.

Un groupe d’avocats aurait décidé de réclamer l’ouverture d’une enquête judiciaire par le parquet pour définir la partie ou le parti politique à l’origine de cette visite de Bernard Henri Lévy en Tunisie, selon l’avocat Abdelaziz Essid qui a déclaré sur les ondes de la radio ShemsFM que « cette personne représente un danger pour la sécurité nationale ».

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo