Slim Riahi clashé par Nessma TV dans un reportage

Slim Riahi clashé par Nessma TV dans un reportage

Par -

Nessma-Slim Riahi

Le conflit qui oppose Nabil Karoui à travers Nessma TV et Slim Riahi a franchi le point de non-retour. La chaine Nessma a tenu à diffuser en pleine campagne électorale, le reportage annoncé depuis dimanche 12 octobre dans le cadre de l’émission « Investigation », et consacré à Slim Riahi, candidat à l’élection présidentielle et président de l’Union patriotique libre (UPL).

Ce lundi 13 octobre, la Haute autorité indépendante pour la communication audiovisuelle (Haica) avait pourtant mis en garde contre la diffusion de cette émission, jugeant qu’elle pouvait « constituer une atteinte à l’intégrité ou à la réputation des candidats aux élections ».

Nessma TV en a fait fi, et après avoir déprogrammé l’émission, ce lundi, elle a finalement décidé de la diffuser dans la soirée de ce mardi 14 octobre. Un reportage baptisé par Nessma TV, « Slim Riahi, l’homme qui n’a pas tenu ses promesses ».

Ce reportage recueille des témoignages de journalistes, de politiques et de citoyens, tous accablants pour Slim Riahi et se rapportant aux investissements que le président de l’UPL a projeté à Siliana avec le projet Maktaris qui promet 5000 emplois directs et 5500 indirects, au Kef avec une usine de produits cosmétiques devant employer 700 personnes et 140 diplômés du supérieur, à Zaghouan avec une université américaine…

La deuxième partie laisse la place au témoignage du journaliste d’ »Investigation » Ramzi Bettibi et des parents d’une petite fille, Loujayn, décédée d’un cancer. M. Riahi aurait promis de la prendre personnellement en charge, selon le témoignage de ses parents qui déplorent ces promesses non tenues.

Le papa de la défunte, est allé plus loin en fin d’émission, où il a explicitement fait porter la responsabilité de la mort de sa fille sur la conscience du candidat à la présidentielle, et où il révèle que « des proches de Slim Riahi m’ont contacté ce jour pour me proposer de passer voir leur patron en vue d’un arrangement et lui annoncer qu’une surprise agréable l’attendait, Mais, j’ai refusé ».

Abdelhamid Ferchichi

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo