Candidature aux élections présidentielles : L’UGTT demande un démenti de Mehdi Jomaâ

Candidature aux élections présidentielles : L’UGTT demande un démenti de Mehdi Jomaâ

Par -
Mehdi Jomaâ (photo de profil Facebook)
Mehdi Jomaâ (photo de profil Facebook)

ÉLECTIONS PRÉSIDENTIELLES 2014 | Le porte-parole de l’UGTT, Sami Tahri, a demandé ce matin mercredi 17 septembre sur Shems FM au chef du gouvernement Mehdi Jomaâ de démentir rapidement les informations qui circulent actuellement concernant sa probable candidature aux élections présidentielles.

Sami Tahri a rappelé que Mehdi Jomaâ avait affirmé auparavant à l’UGTT qu’il n’était pas concerné par une quelconque candidature, et qu’il avait assuré au secrétaire général de l’UGTT Houcine Abassi qu’il était là pour remplir sa mission conformément à al feuille de route. « Mehdi Jomaâ est lié éthiquement et politiquement pour poursuivre sa mission« , a insisté le porte-parole de l’UGTT.

« Nous pensons que cette intox est très dangereuse, notamment dans une situation politique fragile. Et voux remarquerez les réactions des politiciens par rapport à cette intox, ce qui est une chose compréhensible. Nous ne doutons pas des engagements de Mehdi Jomaâ, mais nous nous dirigeons vers des élections et nous n’avons pas besoin de ces perturbations« , a déclaré Sami Tahri.

Des rumeurs qui font réagir les politiques, alors que Mehdi Jomaâ doit s’adresser « bientôt » aux Tunisiens à propos d’ « une question importante »

Les rumeurs insistantes qui circulent à propos d’une éventuelle candidature de Mehdi Jomaâ à la présidentielle ont en effet fait réagir plusieurs hommes politiques.

Lundi 15 septembre, Abdelaziz Kotti, candidat aux législatives sur la liste de Nidaa Tounes à l’Ariana, a accusé, dans l’émission Tunivisions Live sur Hannibal TV, le parti Ennahdha de réunir des signatures de soutien pour une candidature de Mehdi Jomaâ à la présidentielle, et a demandé au chef du gouvernement de déclarer clairement ses intentions à propos des élections.

Le lendemain, mardi 16 septembre, dans une interview diffusée sur la chaîne Nessma TV, le chef d’Ennahdha Rached Ghannouchi ne s’est pas prononcé de façon tranchée sur le soutien ou non du parti islamiste à une éventuelle candidature de Mehdi Jomaâ, se contentant de rappeler que ce dernier avait été nommé dans le cadre du dialogue national.

Hier, mardi 16 septembre, le candidat d’Al Jomhouri à la présidentielle, Ahmed Néjib Chebbi, a de son côté déclaré sur Express FM qu’une candidature du chef du gouvernement serait une rupture du « contrat moral » qui lie Mehdi Jomaâ au peuple tunisien.

Le chargé de l’information à la présidence du gouvernement Mofsi Mseddi a par ailleurs indiqué ce matin à l’agence TAP que Mehdi Jomaâ « s’adressera bientôt au peuple tunisien à propos d’une question importante« .

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo