Pourquoi le secteur de la santé est en grève

Greve Sante (page Facebook UGTT)
Le secteur de la santé en grève dans tout le pays (crédit photo / page Facebook UGTT)

Un sit-in a été observé ce jeudi 11 septembre devant le ministère de la Santé publique parallèlement à la grève deux jours entamée à partir d’aujourd’hui dans tous les établissements publics de santé du pays.

Une grève décidée après le blocage issu des négociations entre la Fédération générale de la santé, relevant de l’Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT) et le ministère de la Santé publique.

La Fédération générale de la santé a exprimé des revendications qui consistent en :

  • La promotion et la mise à niveau du secteur de la santé publique
  • La non application de la décision relative à la réduction des budgets de certains établissements de santé
  • La généralisation des dispositions de l’article 2 de la loi de la fonction publique à l’ensemble du personnel du secteur de la santé
  • L’attribution d’une prime spécifique
  • La révision de la grille salariale pour les dimanches et les jours fériés
  • La reconnaissance de la pénibilité au travail dans le secteur de la santé
  • La généralisation de l’action sociale

Selon l’UGTT, la grève a été suivie à 90% à Tunis et entre 90 et 100% à l’intérieur du pays, et la centrale syndicale prévoit de durcir son mouvement si ses revendications ne sont pas satisfaites par le ministère.

La grève n’a pas concerné les services d’urgence ainsi que les rendez-vous de chimiothérapie et de radiothérapie, selon un communiqué publié, ce jeudi, par le ministère de la Santé, qui précise en outre dans un autre communiqué que les revendications de la fédération seront examinées dans le cadre des négociations sociales dans le secteur public entre le gouvernement et l’UGTT.

Commentaires: