[Vidéo] Aymen Dhawahiri annonce la création d’une branche d’Al-Qaïda

Aymen Dhawahiri 3 septembre 2014
Aymen Dhawahiri 3 septembre 2014

Une nouvelle vidéo a été diffusée sur YouTube mercredi soir, 3 septembre, dans laquelle le leader d’Al-Qaïda, Aymen Dhawahiri, a annoncé la création d’une nouvelle branche « groupe Al Qaida pour le djihad » sur le sous-continent indien, pour le retour de la gouvernance islamique et la mise en place de la charia […] et la diffusion de la daoua de l’imam réformateur Ben Laden ».

Al Dhawahiri a rappelé que le sous-continent indien faisait partie du monde musulman, et que suite « à l’invasion de l’ennemi infidèle », il a été divisé. La nouvelle branche veut instaurer le califat en Birmanie, au Bangladesh et dans certaines régions de l’Inde comme l’Assam, le Gujarat, Ahmedabad et le Cachemire.

Cette nouvelle branche « est l’effort de deux ans de travail pour rassembler les djihadistes » dans le sous-continent indien, précise Aymen Dhawahiri.

Son émir le mollah Omar Moujahed

Son « émir » sera le mollah Mohamed Omar Moujahed, originaire de Noori’ dans la province de Kandahar. Né en 1960, il est engagé dans le djihad depuis l’âge de 18 ans.  Issu de l’ethnie pachtoune, il s’est rallié à la résistance durant la guerre soviétique d’Afghanistan et aurait même perdu un œil pendant les combats.

Il est le chef des talibans d’Afghanistan et fut même le chef d’État de facto de ce pays de 1996 à 2001, jusqu’aux attentats du 11 Septembre à New York. En 1996, Kaboul est prise par les talibans et au bout de quatre années, la majorité du territoire afghan est sous leur contrôle.

Personnage mystérieux, les photos de lui étant introuvables, le mollah Omar s’est allié avec Oussama Ben Laden qu’il a accueilli en Afghanistan et épousera même une de ses filles.

10 millions de dollars pour sa capture

Après les attentats du 11 Septembre et l’invasion américaine en Afghanistan en octobre 2001, il a été contraint de disparaître et de s’enfuir vers le Pakistan, mais son pouvoir restera intact, se considérant toujours comme le commandeur des croyants, et poursuivant sa campagne de recrutements de djihadistes à travers le «Conseil des combattants unis» créé en 2009.

Le mollah Omar reste toujours, à l’heure actuelle, recherché par les services secrets américains, qui offrent une récompense de plus de 10 millions de dollars pour sa capture mais le mystère plane toujours sur l’endroit où il se cacherait.

 

Commentaires: