L’UGTT refuse les prélèvements sur les salaires prévus par la Loi de...

L’UGTT refuse les prélèvements sur les salaires prévus par la Loi de finances complémentaire 2014

Par -

UGTT

L’UGTT a déclaré, dans un communiqué publié ce mercredi 20 août, refuser les prélèvements sur les salaires prévus par la Loi de finances complémentaire 2014.

Ces cotisations sont désormais obligatoires, selon le salaire net et  dépendent des répartitions suivantes pour les cas définis par la loi de finance complémentaire 2014 :

  1. Pour un revenu annuel  entre 12 000 et 20 000 dinars: 1 jour de travail  pendant 1 mois prélevé.
  2. Pour un revenu annuel  entre 20 000 et 25 000 dinars: 1 jour de travail pendant 2 mois prélevé
  3. Pour un revenu annuel entre 25 000 et 30 000 dinars:  1 jour de travail pendant 3 mois prélevé
  4. Pour un revenu annuel entre 30 000 et 35 000 dinars: 1 jour de travail pendant 4 mois prélevé
  5. Pour un revenu annuel entre 35 000 et 40 000 dinars: 1 un jour de  travail pendant 5 mois prélevé
  6. Pour un revenu annuel dépassant 40.000 dinars: 1 jour de travail pour une période de 6 mois prélevé

Ces retenues sur salaires, qui doivent toucher les salariés gagnant plus de 1 000 dinars par mois, doivent être « volontaires » et non obligatoires, estime la centrale syndicale.

L’UGTT appelle par ailleurs le gouvernement à accélérer les négociations sur les augmentations salariales dans le secteur public.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo