Olfa Youssef quitte Nidaa Tounes : « Pas de différence entre dictature et démocratie »

Olfa rcdPARTI  | L’écrivaine Olfa Youssef a déclaré ce samedi 16 août son départ du parti Nidaa Tounes. « J’annonce que je n’appartiens désormais à aucun parti […] Désolée pour ceux que j’ai déçus, mais la plus grande erreur est de continuer l’erreur », a-t-elle affirmé sur son Facebook.

Sans mentionner le nom de Nidaa, Mme Youssef a parlé « des supercheries de la campagne [électorale] en Tunisie entre courses vers les capitaux et mensonges aux nigauds ou achat de leur « conscience » et l’exploitation de l’influence réelle et symbolique. »

Ignorant le passé de Béji Caid Essebsi, fondateur de Nidaa Tounes, qui a même avoué sur Al Jazeera avoir cautionné les falsifications des résultats des élections lorsqu’il a été choisi ministre de l’Intérieur lors des sombres années soixante par Habib Bourguiba, l’écrivaine a intégré le parti pour le quitter après.

D’après l’intellectuelle Youssef, « philosophiquement, il n’y a pas de différence entre ce qu’on appelle dictature et ce qu’on appelle démocratie, tous deux se reposent sur le gouvernement du plus fort sur le plus faible, par maintes façons ».

L’écrivaine Olfa Youssef était connue pour son soutien indéfectible à la dictature de Ben Ali. Après la révolution en 2011, Béji Caid Essebsi, ex-directeur de la sûreté et ex-député RCD, a fondé le parti Nidaa Tounes  en 2012, que l’écrivaine avait choisi…

 

 

 

 

Commentaires: