En grève de la faim depuis 25 jours, Ayoub Amara transféré à l’hôpital Charles Nicolle dans un état grave

Ayoub AmaraAncien prisonnier politique du temps de Zine El Abidine Ben Ali, et un des fondateurs de l’Union des Diplômés chômeurs (UDC), Ayoub Amara, en grève de la faim depuis 25 jours, a été transféré, ce soir, à l’hôpital Charles Nicolle, à Tunis.

Wael Naouar, secrétaire général de l’Union générale des Étudiants de Tunisie (UGET), a déclaré, au micro de Mosaïque FM, que l’état de santé d’Amara s’est beaucoup détérioré, aujourd’hui.

Les médecins de l’hôpital ont affirmé que sa vie est danger et qu’il doit mettre fin à sa grève de la faim. Malgré cet avertissement, Ayoub Amara a refusé de prendre des médicaments et a insisté pour poursuivre sa grève, a indiqué Wael Naouar.

Ayoub Amara et Walid Azouzi, également ancien prisonnier politique, ont entamé une grève de la faim le 15 juin dernier, au siège de l’UGET, à Bab El Khadhra, à Tunis, pour exiger leur intégration dans la fonction publique en vertu de la loi n° 2012-4 du 22 juin 2012 portant dispositions dérogatoires pour le recrutement dans la fonction publique.

Plus de 6453 victimes de la dictature, entre amnistiés, parents des martyrs et blessés de la Révolution, ont été intégrées dans la fonction publique grâce à cette loi.

Commentaires: