Coupe du Monde – « Romhéros » envoie l’Argentine en finale pour une revanche...

Coupe du Monde – « Romhéros » envoie l’Argentine en finale pour une revanche face à l’Allemagne

Par -

Moins spectaculaire que la demie finale d’hier entre l’Allemagne et le Brésil, la rencontre entre l’Argentine et les Pays-Bas n’a pas été dépourvue de suspens.

Sergio Romero
Les deux arrêts de Romero, héros du match. (Crédit photo : fifa.com)

Au terme d’un match pauvre en occasions, particulièrement du côté des Hollondais, l’Albiceleste se qualifie pour la finale de la Coupe du monde, grâce à son keeper, Sergio Romero, élu homme du match (0-0, 4-2 Tab).

Les deux sélections, usées, ont nettement baissé le pied dans la seconde prolongation, préférant recourir à la séance des tirs aux buts pour se départager.

Cette fois, le sélectionneur néerlandais, Louis Van Gaal, n’a pu faire entrer sa carte maîtresse, le gardien de Newcastle Tim Krul, puisqu’il avait déjà effectué trois changements. Le gardien de but titulaire Jasper Cillessen a toutefois eu à faire à des Argentins très précis dans cet exercice, qui ont réussi tous leurs tirs aux buts.

En face, Sergi Romero, gardien remplaçant de l’AS Monaco (Ligue 1 française), et qui n’a disputé que neuf rencontres avec son club cette saison, est parvenu à détourner les frappes du défenseur Ron Vlaar, certainement le meilleur néerlandais de la soirée, et celle du milieu offensif Wesley Sneijder.

Avec ces parades, il qualifie l’Argentine pour la finale de ce dimanche, à 20H, au Maracanã de Rio de Janeiro, où elle rencontrera l’Allemagne.

Venger Maradona

Ça sera la cinquième finale de Coupe du monde de l’Albiceleste, après celles de 1930, 1978, 1986 et 1990. En 1990, la dernière fois que l’Argentine avait dépassé le stade des quarts de finale avant cette édition, elle avait rencontré cette même Allemagne qui l’avait emporté par 1-0, après un match polémique et une réalisation allemande, sur penalty, très controversée.

Les insultes et les larmes de Diego Maradona avaient été, à l’époque, très significatifs de la frustration des Argentins contre ce qu’ils estiment être un « vol », dans lequel est impliqué, accusent-ils, l’ancien président brésilien de la Fifa,  João Havelange. 24 ans après, ils ont l’occasion de prendre leur revanche sur le sol même du frère ennemi brésilien.

Pour cette finale de dimanche, les Argentins ont un petit avantage psychologique. En effet, aucune équipe européenne n’a réussi, jusque-là, à remporter la Coupe du monde dans le continent américain.

Cependant, éreintée par 120′ de jeu, la sélection argentine aura, face à elle, une Allemagne qui n’a pas eu à déployer des efforts considérables pour venir à bout d’un Brésil ridicule.

Argentine - Pays Bas
La joie des Argentins après leur qualification. (Crédit photo : fifa.com)

Le programme

Finale pour la troisième place

Samedi 12 juillet 2014
21h00. Brésil – Pays-Bas, à Brasilia (TF1, beIN Sports, ORF1 et ZDF)

Finale

Dimanche 13 juillet 2014
20h00. Argentine – Allemagne, à Rio de Janeiro (TF1, beIN Sports, ORF1 et ARD)


 

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo