Arabie Saoudite : Deux activistes condamnés à 15 et 5 ans de...

Arabie Saoudite : Deux activistes condamnés à 15 et 5 ans de prison

Par -
L'activiste saoudien Mukhlif Shammari Crédit photo  frontlinedefenders.org
L’activiste saoudien Mukhlif Shammari Crédit photo frontlinedefenders.org

D’après RSF, le fondateur de l’Observatoire saoudien des droits humainsWaleed Abu Al-Khairarrêté le 15 avril dernier et accusé de “préparation, stockage et transmission d’informations qui nuisent à l’ordre public”, “incitation à la rébellion”, “publication de fausses informations dans le but de nuire à l’État”, “outrage à magistrat”, et “création d’une ONG sans autorisation”, a été condamné ce dimanche 6 juillet 2014 en Arabie Saoudite à quinze ans d’emprisonnement assortie d’une interdiction de voyager de quinze ans au terme de sa peine.           Trois jours plus tôt, le 3 juillet, la cour d’appel a quant à elle confirmé la peine prononcée le 17 juin dernier par la cour pénale de Jeddah, spécialisée sur les questions de sécurité nationale et de terrorisme, contre Mukhlif Al-Shammari. Ecrivain et activiste de renom, il a été condamné à cinq ans de réclusion criminelle pour avoir diffusé sur YouTube une vidéo dans laquelle deux filles témoignaient des mauvais traitements dont elles étaient victimes. Cette condamnationsanctionnait également l’ensemble de ses articles. Mukhlif Al-Shammari s’est en outre vu interdire – pour dix ans – de publier ou de paraître dans les médias, ainsi que la possibilité de quitter le territoire saoudien.

Les activistes saoudiens demandent à la justice de cesser l’acharnement contre M. Al-Shammari. Dans ce reportage, un appel a été fait pour abandonner les charges à son encontre


Le défenseur des droits de l’homme Al Shammari est connu pour être très pugnace.  Il a souvent appelé au respect des droits de l’Homme dans son pays, notamment via twitter et ses écrits  :  » A tous les thuriféraires : La sécurité du pays est une ligne rouge !! Mais l’appel à la réforme, à la justice, à l’équité, à la lutte contre la corruption et au respect des droits de l’Homme, est un pilier essentiel pour l’unité et la sécurité du pays. »

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo

Tunis-Hebdo