4 mois après sa démission, Ennahdha tente encore de récupérer Jebali

Jebali embrassant Ghannouchi sur le front, juste avant la confirmation de sa démission de poste de chef de gouvernement le 21 février 2013.
Jebali embrassant Ghannouchi sur le front, après la confirmation de sa démission de poste de chef de gouvernement  février 2013.

Zied Laadhari, porte parole d’Ennahdha, a confirmé officiellement dans la soirée du dimanche 23 mars 2014 que Hamadi Jebali a présenté sa démission de son poste de secrétaire général. Pourtant, quatre mois plus tard, le parti islamiste tente encore de le récupérer.  

Abdelhamid Jelassi, vice-président d’Ennahdha, a déclaré que «le mouvement continue, jusqu’à aujourd’hui, à essayer de convaincre M. Hamdi Jebali de retirer sa démission», a rapporté la page facebook officielle du mouvement.

Néanmoins, le 28 juin dernier, l’ex chef du gouvernement Jebali, a donné une interview sur la radio de sa région à Sousse, Jawhara FM, en insistant sur le caractère irrévocable de sa décision :

« Ma démission d’Ennahdha est définitive et je n’attendrai pas de réponse », a-t-il déclaré.

 Jelassi a averti, cependant, que si Jebali persistait à démissionner, le parti examinera, alors,  la demande de démission et annoncera, officiellement, son acceptation. Il ne restera plus, à partir de là, au président du parti, Rached Ghannouchi, que de mener des consultations pour proposer, ensuite, au Conseil de la Choura, un remplaçant à son ex-SG.

Rappelons que Hamadi Jebali a annoncé à plusieurs reprises son intention de se présenter à l’élection présidentielle, qui aura lieu le 23 novembre 2014, et ce, d’une manière indépendante.

Commentaires:

Commentez...