Mossoul, deuxième ville d’Irak, tombe sous la coupe des jihadistes

Des insurgés ont pris, ce matin, le contrôle de Mossoul, la deuxième ville d’Irak, ont affirmé des responsables irakiens. Il s’agit d’un coup majeur porté aux autorités qui semblent incapables de stopper les avancées des rebelles. « La cité de Mossoul échappe désormais au contrôle de l’Etat et elle est aux mains des insurgés », a indiqué un responsable du ministère de l’Intérieur.

Mossoul 10-06-2014 (credit photo - Zaid Benjamin)
Les insurgés s’emparent de Mossoul (crédit photo / Zaid Benjamin)

Des centaines d’hommes armés ont lancé dans la nuit un nouvel assaut contre Mossoul, la capitale du Nord située à quelque 350 km de Bagdad. Ils ont réussi, après des combats avec l’armée et la police, de prendre le contrôle du siège du gouverneur, des prisons et des télévisions, avant la chute entière de la ville, ont-ils précisé.

Selon un correspondant de l’AFP, les forces de sécurité ont abandonné leurs véhicules, alors que des postes de police ont été incendiés. Des assauts avaient été lancés la semaine dernière déjà contre la ville de Mossoul.

Après une vague d’attentats, l’Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) avait lancé, vendredi, une offensive contre la capitale régionale. Et Mossoul devient ainsi la deuxième cité du pays tombée entièrement aux mains des insurgés après celle de Fallouja, à l’ouest de Bagdad en janvier. Les rebelles tiennent également une partie de la ville de Ramadi, voisine de Fallouja.

Il s’agit de la deuxième cité du pays tombée entièrement aux mains des insurgés après celle de Fallouja, à l’ouest de Bagdad en janvier. Les rebelles tiennent également une partie de la ville de Ramadi, voisine de Fallouja.

Mossoul est de longue date un bastion de l’insurrection, qui est revigorée par le conflit civil en Syrie voisine. L’EIIL est active de part et d’autre de la frontière. Dans le sud de la province de Ninive se trouve la province d’Anbar, à prédominance sunnite, où l’armée affronte des groupes tribaux et islamistes comme l’EIIL depuis qu’ils ont pris le contrôle de deux villes, dont Fallouja, au début de l’année.

Agences

Commentaires: