La Justice classe l’affaire Kamel Letaïef pour manque de preuves

Le juge d’instruction auprès du Tribunal de Tunis 2 a décidé de classer l’affaire Kamel Letaïef et par conséquent de clôturer l’instruction pour manque de preuves.

Kamel LetaiefDans une déclaration à la radio Mosaique FM, l’avocat de l’homme d’affaires, Nizar Ayed a confirmé la clôture, le 30 mai 2014, du dossier et l’abandon des charges qui pesaient sur son client suite à une plainte de l’avocat Chérif Jebali contre Kamel Letaïef pour complot contre l’Etat.

Cherif Jebali avait porté plainte sur la base d’un listing de communications téléphoniques entre Kamel Letaïef et certains responsables au sein de l’appareil sécuritaire.

Dans cette affaire, étaient également impliqués Mohamed Rejeb, ancien ministre de l’Intérieur, Taoufik Dimassi, Taoufik Bouaoun, Rafik Friha, Lazhar Akremi et Mohamed Nabil Abid, anciens directeurs et responsables eu sein du ministère de l’Intérieur.

Commentaires:

Commentez...