Kasserine – Un des agents blessés témoigne de l’«horreur» de l’attaque

Kasserine – Un des agents blessés témoigne de l’«horreur» de l’attaque

Par -

Le terrorisme a encore frappé. Une fois encore, ce sont quatre jeunes, âgés entre 20 et 21 ans qui ont perdu la vie. Les quatre martyrs, ont été pris au piège, selon le témoignage d’un des survivants.

Attaque-Kasserine 27-05-2014

Walid Mansour, un des agents de sécurité, blessés lors de l’attaque de cette nuit contre le domicile familial du ministre de l’Intérieur Lotfi Ben Jeddou, a expliqué dans une intervention sur Mosaique FM, que les assaillants – dix, venus du mont Salloum, selon le porte-parole du ministère de l’Intérieur Mohamed Ali Laroui ; une vingtaine, selon d’autres témoignages -, étaient divisés en deux groupes.

Vers 23H50, des hommes cagoulés ont ouvert le feu sur les agents depuis une Isuzu D-Max, probablement volée et vidé leurs chargeurs sur les quatre martyrs qui ont été pris au piège. Un autre groupe tirait depuis le district de la Garde nationale, situé en face de la maison visée, selon l’agent blessé.

Il ajoute que les terroristes ont crié « Allah Akbar » avant la fusillade qui a duré entre 30 et 45 minutes et au terme de laquelle Ridha Ajili (natif de Kairouan), Naifer Ayadi (natif de Kairouan), Ali Ghodhbani (natif de Kasserine) et Ridha Chebbi (natif de Kasserine) ont perdu la vie, criblés de balles.

La famille du ministre de l’Intérieur, ses parents, sa femme, ses deux enfants et deux de ses frères et l’épouse de son frère étaient réfugiés dans la maison lors de l’attaque et n’ont pas été blessés.

Dans une déclaration à Shems FM, un témoin oculaire a, par ailleurs, affirmé que « le nombre de terroristes dépassait les vingt personnes, menées par un individu d’origine algérienne d’après son accent et que l’opération a débuté juste après des feux d’artifices soulignant que les terroristes étaient tous de très fortes corpulence ».

« Il a également souligné que l’un des terroristes était blessé et a été transporté par le reste du groupe après avoir signalé la fin de l’opération en lançant d’autres feux d’artifices ».

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo