Amel Karboul réplique aux attaques et place le pèlerinage de la Ghriba en avant

La ministre du Tourisme, Amel Karboul, est revenue aujourd’hui, au cours d’une conférence de presse, sur la polémique concernant les autorisations d’entrée qui auraient été accordées à des ressortissants israéliens.

Amel Karboul (credit photo - Babnet)

Amel Karboul a, ainsi, affirmé que suite au refoulement des touristes israéliens, en croisière à bord du bateau Norwegian Jade, en mars dernier, son ministère avait contacté les ministères de l’Intérieur et des Affaires étrangères pour obtenir des informations concernant les procédures d’entrée, particulièrement pour le pèlerinage des juifs à la Ghriba.

Les deux ministères ont répondu, d’après la ministre, qu’il n’existe pas de procédures écrites, mais seulement des directives orales.
Concernant les préparatifs du pèlerinage à la Ghriba, Amel Karboul a déclaré, que son ministère travaille actuellement en coordination avec le ministère de l’Intérieur, qui dispose de l’expérience dans la sécurisation de cet événement.

Volet promotion, la ministre a indiqué qu’elle s’est déplacée en France pour discuter avec les communautés juives, dont la communauté tuniso-juive. Des consultations sont, également, en cours avec le ministre de la Culture, Mourad Sakli, pour l’organisation de spectacles culturels durant le week-end du pèlerinage.
Amel Karboul a rappelé, aussi, que le ministère des Affaires religieuses a financé la restauration de la synagogue de la Ghriba.

En résumé, la ministre a indiqué que le pèlerinage de la Ghriba vient en prélude au lancement de la saison touristique à Djerba. A cette occasion, elle a annoncé que le ministre des Affaires religieuses, Mounir Tlili, se rendra le 16 mai à la Ghriba tout comme le ministre de la Culture, Mourad Sakli, le 17 mai et qu’elle devrait elle-même se déplacer à Djerba, le 18.

S’agissant de sa prochaine audition, prévue après l’adoption de la loi électorale par l’ANC, Amel Karboul a déclaré qu’elle est prête à donner des explications quant à son action à la tête du ministère du Tourisme, tout en soulignant qu’elle les laisse les questions politiques aux politiques.

Commentaires: