Touristes israéliens – La FTH dénonce la politisation du secteur et exprime son appui à Amel Karboul

Suite à la polémique soulevée par l’entrée de touristes israéliens sur le territoire tunisien en vue du pèlerinage de la Ghriba et le tollé engendré notamment au sein d’une partie des députés de l’ANC qui ont lancé une pétition afin d’auditionner la ministre du Tourisme, Amel Karboul et le ministre chargé du dossier sécuritaire, Ridha Sfar, la Fédération Tunisienne de l’Hôtellerie a décidé de réagir, à son tour. Dans un communiqué incisif, la FTH met les points sur les i.

RadhouaneBenSalahPdtFTH-AmelKarboulMinistreTourisme300114
Une des premières « sorties » d’Amel Karboul a été de se rendre au siège de la FTH, le 30 janvier 2014

«Nous n’avions pas besoin d’interférences politiques
pour perturber une grande sympathie
générée internationalement»

«Après trois années de crise subies par les professionnels du secteur, la saison touristique 2014 s’annonce sous des auspices positifs : les réservations déjà enregistrées augurent d’un bon remplissage pour l’été. Bien sûr, il reste quelques décisions à prendre pour garantir le bon déroulement de cette saison.

Et concentrés sur ces problèmes, nous n’avions pas besoin d’interférences politiques pour perturber une grande sympathie générée internationalement par la nouvelle constitution ainsi que par le nouveau gouvernement. La polémique ainsi créée est complètement superflue lorsqu’on sait que les acteurs du tourisme tunisien ont toujours été pleinement acquis à la cause palestinienne.

«Le pèlerinage de la Ghriba est
un événement religieux important
pour prouver que la sécurité règne en Tunisie»

Nous considérons que le pèlerinage de la Ghriba est un événement religieux annuel vers un haut-lieu symbolique pour la communauté internationale juive. Cet événement sera un facteur important pour prouver que la sécurité règne en Tunisie et pour consolider, par la même occasion, l’image d’une Tunisie modérée, tolérante et accueillante.

La polémique créée autour du pèlerinage de la Ghriba ne peut que desservir la reprise de l’activité touristique, surtout que la réussite de l’année 2014 que nous considérons être une année charnière pour l’essor du tourisme tunisien, pilier de l’économie, est déterminante.

«Les professionnels du secteur
sont plus que jamais déterminés
à prendre la place qui leur revient»

Les professionnels du secteur, longtemps marginalisés, sont plus que jamais déterminés à prendre la place qui leur revient dans la conduite des politiques de développement du tourisme tunisien. Cette dynamique retrouvée est le meilleur soutien à la réussite de Madame Amel Karboul dans sa difficile mission.

Nous saisissons cette occasion pour dénoncer la politisation du secteur et exprimer notre appui total à Madame la Ministre du Tourisme et nous réfutons avec force la campagne de déstabilisation à son encontre qui ne peut que nuire aux efforts qu’elle ne cesse de déployer pour le bien du tourisme tunisien et de la Tunisie».

Commentaires: