Jebel Chaambi : Ratissage aérien sur fond d’affrontements

Armée - ChaâmbiMISE A JOUR (16H15) – Des affrontements ont éclaté depuis ce matin dans la zone fermée de Jebel Chaambi entre l’armée et des terroristes dont le nombre reste inconnu. Ces affrontement ont été confirmés par le porte-parole du ministère de la Défense, le colonel-major, Taoufik Rahmouni dans une déclaration à Mosaique FM.

M. Rahmouni a, par ailleurs indiqué ne pas être en mesure de confirmer la mort de trois terroristes dans ces affrontements, précisant qu’il est trop tôt pour se prononcer et qu’il faudra attendre la fin de l’opération pour être fixé sur un bilan.

Des sources à Kasserine, indiqueraient que trois terroristes ont été tués ou blessés, mais pour l’heure aucune confirmation ne peut être faite alors que le ratissage se poursuit à Jebel Chaambi.

Le ratissage a lieu en ce moment à l’aide d’hélicoptères de combat, selon notre correspondant à Kasserine Chady Gharssali. Ces hélicoptères, en action, ont d’ailleurs surpris les habitants qui voient ces appareils de combat pour la première fois !

Il s’agit, en fait, d’opérations militaires combinées avançant sur plusieurs axes à l’intérieur du périmètre désormais bouclé du Mont Chaambi, a fait savoir dans l’après-midi, le porte-parole officiel du ministère de la Défense nationale à l’agence TAP.

« Appuyées par des avions de combat, des hélicoptères, ainsi que par le pilonnage à l’artillerie de campagne et au mortier, l’armée de terre et des unités sécuritaires progressent sur plusieurs axes pour ratisser et prendre le contrôle de la totalité de la zone », a fait savoir le porte-parole qui a fait état de l’observation de mouvements d’éléments terroristes tentant de sortir de la nasse.

« Des accrochages à l’arme légère se sont produits en plusieurs endroits du théâtre d’opérations », a encore indiqué le colonel major Rahmouni, ajoutant que les opérations se sont étendues au mont Sammama, lui aussi pilonné à l’artillerie et où un groupe de terroristes a été localisé alors qu’il tentait de gagner les hauteur du Chaambi en renfort aux éléments encerclés ».

Commentaires: