Les messages émouvants des naufragés du ferry sud-coréen Sewol

Alors que le ferry Sewol commençait à être pris par les eaux, plusieurs adolescents naufragés ont eu pour réflexe naturel et immédiat de contacter leurs parents.

Sewol
(Crédit photo : DONG-A ILBO / AFP)

«Je t’envoie ceci au cas où je ne puisse plus te le dire : Maman je t’aime», a ainsi, écrit Shin Young-Jin. «Oh, mais je t’aime moi aussi !», lui a répondu sa mère, tel que rapporté par l’Agence France-Presse.

Heureusement, le jeune lycéen est rescapé. D’autres, toutefois font partie des 287 disparus, suite au naufrage du ferry sud-coréen Sewol, qui transportait 477 passagers, dont 324 lycéens et 14 professeurs accompagnateurs en voyage scolaire.

Lycéen de 16 ans, Kim Woong-Ki avait contacté son frère aîné avant de disparaître. «La pièce dans laquelle je suis penche à 45 degrés, mon téléphone ne marche plus très bien», écrit Kim. «Ne panique pas, fais ce qu’on vous dit de faire et tu vas t’en sortir», lui répond son frère.

Une autre lycéenne, identifiée sous son seul prénom, Shin, a tenté, pour sa part, de rassurer son père : «Papa, ne t’en fais pas. Je porte mon gilet de sauvetage et je suis avec les autres filles. Nous sommes dans le bateau, dans le couloir», a-t-elle écrit. Son père lui répond qu’il faut sortir à tout prix. «Papa, je ne peux pas. Le bateau penche trop. Le couloir est plein de gens», écrit-elle dans un dernier message.

Commentaires: