Une unité secrète de la police new-yorkaise chargée d’espionner les musulmans, dissoute

Police new YorkCréée dans la foulée des attentats du 11 Septembre 2001, une unité de police secrètement mise en place et chargée d’espionner la communauté musulmane de New York a été dissoute hier, rapporte l’AFP.

Cette brigade secrète de la police de New York, composée d’une douzaine de personnes avait pour mission de surveiller les lieux de culte, les restaurants, les librairies et tous les magasins que fréquentaient les musulmans.

Cette «police secrète» a toujours été l’objet de vives critiques de la part d’associations dénonçant une pratique anticonstitutionnelle or si cette brigade est dissoute c’est parce qu’elle était « largement inactive » depuis l’arrivée en janvier d’une nouvelle équipe municipale, précise la police de New York.

En juin dernier, plusieurs associations parmi lesquelles l’ACLU, association américaine de défense des droits civiques, avaient porté plainte contre l’ancien maire Michael Bloomberg et l’ex-chef de la police de New York Ray Kelly, affirmant que de telles pratiques violaient les droits civiques des musulmans et étaient anticonstitutionnelles.

Selon l’organisation, la police avait aussi payé des personnes pour s’infiltrer dans des mosquées, des associations d’étudiants, pour prendre des photos, relever les numéros de plaque d’immatriculation, et prendre des notes sur certaines personnes.

Ces opérations de surveillance n’ont pas généré la moindre piste ou permis d’ouvrir la moindre enquête terroriste, selon l’association. À son arrivée début janvier, le nouveau chef de la police de New York Bill Bratton avait insisté sur sa volonté de rebâtir la confiance entre la police et les différentes communautés de la ville.

Commentaires: