Extradition de hauts fonctionnaires de Kadhafi : la Tunisie exige la garantie d’un procès équitable !

Ridha Boukadi
Ridha Boukadi, ambassadeur de la Tunisie en Libye

Les dix anciens hauts fonctionnaires du régime de Mouammar Kadhafi, actuellement installés en Tunisie, ne seront remis aux autorités libyennes qu’après l’accomplissement des formalités légales, a indiqué l’ambassadeur tunisien en Libye, Ridha Boukadi, au journal électronique Libya Herald. Il a, ainsi, expliqué, que leur extradition ne peut se faire qu’à travers Interpol et en suivant les voies légales, «avec la garantie de la protection du droit à un procès équitable».

Ridha Boukadi a souligné, dans ce sens, que la faiblesse de l’Etat libyen et de ses institutions sont inquiétantes. Cependant, il est à signaler que ces mêmes faiblesses, outre l’absence de garantie d’un procès équitable, n’ont pas empêché la Tunisie de remettre à la Libye, l’ancien chef du Gouvernement du régime de Kadhafi, Baghdadi Mahmoudi.

Notons que lors de la rencontre, le 9 avril dernier, entre le ministre de l’Intérieur tunisien Lotfi Ben Jeddou, et son homologue libyen, Saleh Mazeg, la question de l’extradition de ces dix hauts fonctionnaires a été posée sur la table. La partie libyenne estime, en effet, que ces personnes sont installées en Tunisie et sont impliquées dans la déstabilisation de la situation en Libye.

Commentaires: