Mehdi Mabrouk présentes ses excuses à Rafik Haj Kacem et à tous les autres «héros de la Révolution»!

Mehdi Mabrouk (photo - arabmediaforum)Certainement inspiré par la clémence des jugements contre les figures de l’ancien régime, Mehdi Mabrouk, ministre de la Culture sous le gouvernement de la Troïka, a tenu à présenter, dans une lettre publiée aujourd’hui par plusieurs médias dont Mosaïque FM, ses excuses aux différents «régimes politiques» qui se sont succédés à la tête du pays, qui l’ont «nourri, éduqué, hébergé», pour en faire «un être humain», fierté de son pays.

Ses excuses vont aussi aux policiers qui ont «veillé» à la sécurité du pays, mais qui ont été récompensés par de l’animosité et des jets de pierres, ce qui a amoindri leurs efforts dans la lutte contre le terrorisme et la contrebande. Mehdi Mabrouk s’excuse, aussi, de les avoir accusés, sans fondements, de répression et de torture.

Dans sa lettre d’excuses, l’ancien ministre de la Culture n’oublie pas de demander pardon aux médias – «ce quatrième et cinquième pouvoir, et nous, nous ne sommes que le pouvoir zéro insignifiant» -, ainsi qu’aux hommes d’affaires, qui avaient été qualifiés de «corrompus», alors qu’ils ont le mérite de «nous avoir offert la nourriture, les chaussures, et l’intelligence».

«Nous vous demandons pardon pour nos bêtises commises sous l’effet des pilules hallucinogènes et notre haine aveugle des classes», écrit l’ancien ministre, qui n’a pas oublié, aussi, de présenter ses excuses aux martyrs de la Révolution, «poussés vers le front», et dont les noms ont été «volés» pour baptiser des avenues que «nous sommes incapables de nettoyer».

Pour conclure, Mehdi Mabrouk annonce qu’il va visiter «les héros de la Révolution» qui ont quitté la prison, pour leur présenter des excuses et leur promettre qu’il ne participera pas à une seconde Révolution.

Mehdi Mabrouk, ancien ministre du gouvernement Laârayedh cherche-t-il à se racheter, lui qui a été confronté à un jet d’œuf l’été dernier et qui a tenu à poursuivre l’auteur de cet lancer d’œuf en justice au point de devenir la risée des réseaux sociaux. En définitive, ne serait-ce pas envers les artistes en question qu’il devrait s’excuser, lui l’ancien ministre de la Culture ?!

Commentaires: