Le tribunal de Tunis 2 se dessaisit de l’affaire Imed Dghij

Imed Dghij (photo - MFM)Dans l’affaire des menaces contre les policiers, Imed Dghij, président des «Hommes de la révolution au Kram» dont le procès a eu lieu aujourd’hui, a bénéficié d’une décision émanant de la chambre criminelle auprès du tribunal de première instance de Tunis 2, qui a décidé de se dessaisir de l’affaire s’estimant «incompétent» pour juger cette affaire.

L’affaire a été transférée au ministère public, ont annoncé les radios et Imed Dghij, figure de la Ligue Nationale de la Protection de la révolution au Kram a pu être «relaxé» tout en restant en détention dans le cadre d’une autre affaire.

Rappelons qu’il a été condamné à un an et deux mois de prison pour atteinte à autrui via les réseaux sociaux et pour incitation et menace nécessitant une sanction pénale.

Commentaires: