Mongi Hamdi dénonce toute ingérence dans les affaires de l’Egypte

Mongi HamdiLe ministre des Affaires étrangères, Mongi Hamdi, a déclaré, sur les ondes de Shems FM, que la Tunisie «ne s’immisce pas dans les affaires internes» des autres pays.

Répondant à une question au sujet de la «position officielle de la Tunisie» concernant la condamnation, par la justice égyptienne, de 529 sympathisants des Frères musulmans à la peine de mort, Hamdi a indiqué que cette affaire concerne l’Egypte et que l’Etat tunisien n’a pas à s’y immiscer, cela alors que la présidence de l’Assemblée nationale constituante avait publié, le 26 mars 2014, un communiqué faisant part de son «choc» suite à ces condamnations.

S’agissant du rétablissement des relations diplomatiques avec la Syrie, le ministre des Affaires étrangères a indiqué que la Tunisie observe l’évolution des négociations entre «les frères syriens» et que «tout est envisageable». «Pour le moment, nous n’avons aucun contact avec la communauté tunisienne en Syrie, mais il en faut un», a-t-il déclaré, avant d’ajouter que ce contact sera purement consulaire.

Commentaires: