Cheikh Khamis Mejri qualifie Kamel Gadhgadhi de martyr et Ben Laden de héros

Kahmis MejriInvité à participer au débat en rapport avec l’opération de Raoued, Cheikh Khamis Mejri, un des leaders du courant salafiste, était, hier soir, sur le plateau de «Pour ceux qui osent, seulement», présenté par Samir Ouafi.

Donnant son avis sur la question, il a estimé que l’opération de Raoued n’était qu’une comédie «politique» qui entre dans le cadre d’une vaste orchestration ayant débuté avec l’assassinat «provoqué» de Chokri Belaid afin de plonger le pays dans le chaos et de déstabiliser Ennahdha. « Gadhgadhi a été plutôt victime d’un règlement de compte politique », a-t-il lancé.

Selon Khamis Mejri, qui a posé beaucoup d’interrogations, Kamel Gadhgadhi est mort en martyr. «Qui nous dit que Ghadhgadhi a trouvé la mort dans cette opération ?» «Qui nous dit que c’est vraiment lui ?» «Se pourrait-il qu’il ait été tué avant cette opération puis qu’on ait ramené son corps sur place ?»

Au passage, un clin d’œil à Oussama Ben Laden qu’il considère comme un héros pour avoir combattu les Américains (voir la vidéo).

En conclusion, Khamis Mejri a estimé que tout cela est destiné à évincer Ennahdha du pouvoir oubliant pourtant que par le passé il avait bien déclaré que des armes circulent en grand nombre dans le pays et que des attentats sont programmés.

Commentaires: