Le SheratonGate éclabousse Ali Laarayedh, soupçonné d’avoir étouffé l’affaire du million de $

Rafik Abdessalam

Graves accusations que celles portées par Me Taieb Bessadok, avocat de la bloggeuse Olfa Riahi dans l’affaire du SheratonGate. Ce dernier a apporté un nouveau lot de révélations sur les ondes de Mosaique FM dans cette affaire où Rafik Abdessalem, ancien ministre des Affaires étrangères a été officiellement inculpé pour détournement de fonds publics et doit se présenter devant la justice le 4 février prochain.

Mais ce qu’apporte de nouveau l’avocat, c’est que le gouvernement de Hamadi Jebali avait établi un rapport sur cette affaire après une enquête interne et conclu à des dépassements en ce qui concerne l’utilisation du don chinois d’un million de dollars.

Me Taieb Bessadok affirme, documents dudit rapport à l’appui, que des retraits illégaux ont été effectués depuis un compte lui aussi illégal et ouvert par Rafik Abdessalem vers lequel avait été transféré le don.

Lors de la passation de pouvoir, ce rapport a été transféré au successeur de Hamadi Jebali, Ali Laarayedh qui peut désormais être soupçonné d’avoir cherché à étouffer l’affaire sachant que les faits imputés à l’ancien ministre des Affaires étrangères et gendre de Rached Ghannouchi sont avérés.

Commentaires:

Commentez...