Grève des agents municipaux : « Menaces et usage d’armes blanches pour empêcher la reprise du travail »

C’est ce que vient d’annoncer Naceur Selmi, Secrétaire Général du Syndicat des agents municipaux. Invité de l’émission « à la page » sur Mosaïque FM, Naceur Selmi a confirmé le caractère sauvage de la grève des agents de propreté de la ville de Tunis ce qui représente en soi une illégalité. Il a confirmé, également, les menaces et pressions de quelques agents à l’encontre de leurs collègues pour les empêcher de reprendre le travail. Ces derniers, au nombre de 6, ont fait, aujourd’hui, usage d’armes blanches pour ne pas permettre la reprise du travail par la majorité des autres agents. Ils se sont fait assister par des personnes étrangères à la municipalité pour imposer leur volonté. Le responsable syndicaliste appelle les autorités à déclencher une enquête pour identifier les fauteurs et leur faire assumer leur responsabilité.

Poubelles 2
Les ordures sont de retour en plein centre-ville (crédit photo Webdo / Dorra – 15-01-2014)

Malgré son attitude sur le caractère de la grève et les incidents qui l’ont accompagnée, Naceur Selimi ne nie pas la légitimité des revendications des agents municipaux qui réclament la majoration de l’indemnité d’hygiène et l’instauration d’un système d’avancement . Il a précisé que le traitement mensuel servi aux agents varie entre 350 et 400 dinars contre 200 à 250 dinars avant la révolution .

Il a conclu que les pourparlers avec les autorités se poursuivent et qu’il est envisagé la reprise du travail à partir de demain sauf empêchement majeur.

Commentaires: