Les éléphants d’Hannibal venaient-ils de Sidi Bouzid ou de Gafsa ?

Les éléphants d’Hannibal venaient-ils de Sidi Bouzid ou de Gafsa ?

Par -

Loxodonta Cyclotis (photo - wikimedia)Des fossiles d’éléphants ont été retrouvés au Djebel Bouhedma, en Tunisie centrale, à cheval entre les gouvernorats de Gafsa et Sidi Bouzid. Selon plusieurs sources, les éléphants auraient vécu dans cette plaine à acacia, dominée par le djebel Bouhedma, une région qui présente le paysage d’une savane africaine.

Ces pachydermes se nourrissaient d’alfa qui existait à profusion dans cette steppe forestière composée d’acacias Tortilis. Cette alfa qui existe encore de nos jours était alors beaucoup plus haute, selon plusieurs scientifiques.

Cette information relative aux fossiles d’éléphants accréditerait la thèse de l’origine locale des éléphants d’Hannibal. Cette thèse est fort répandue. S’appuyant sur des monnaies carthaginoises sur lesquelles figurent des éléphants, des scientifiques soutiennent qu’il s’agit en l’espèce d’éléphants des forêts présents en Afrique du nord, selon les auteurs antiques.

Décrits comme plus petits que les éléphants d’Asie mais plus faciles à dresser que les éléphants d’Afrique, ces éléphants des forêts auraient été utilisés par Hannibal pour traverser les Alpes italiennes. Leur nom scientifique est Loxodonta Cyclotis.

Toutefois, cette thèse locale est concurrencée par d’autres hypothèses. Pour les uns, le roi d’Antioche aurait offert des éléphants à Carthage. Pour d’autres, le marin Hannon aurait ramené ces pachydermes de son périple en Afrique. Pour d’autres encore, la route de la traite des noirs aurait aussi été celle de l’importation des éléphants.

Une autre question : combien étaient ces éléphants ? La réponse serait 37 dont la plupart seraient morts dans la traversée alpine et les marais étrusques. Les survivants ont été utilisés comme des tanks, selon une technique que les Perses ont été les premiers à utiliser contre Alexandre le grand. Soulignons aussi que des éléphants ont également été utilisés durant la fameuse bataille de Zama.

Après la découverte relativement récente des fossiles de Djebel Bouhedma, peut-être qu’un jour, l’extraction de fossiles d’éléphants dans les Alpes permettra de retrouver l’origine des célèbres éléphants d’Hannibal, probablement nés quelque part en Tunisie centrale, à l’époque où la savane régnait encore sur cette région.

Commentaires: