Discours de Ghannouchi à Montplaisir – Au lieu d’apaiser, il divise

Discours de Ghannouchi à Montplaisir – Au lieu d’apaiser, il divise

Par -

Rached Ghannouchi - photo (AFP)Rached Ghannouchi se trouvait hier soir au siège d’Ennahdha, à Montplaisir pour adresser un message à ses partisans, qui sont restés toute la journée pour protéger le local de leur parti contre toute tentative d’agression.

Lors du discours, que vous pouvez visionner ci-dessous, posté tard le soir sur la page officielle d’Ennahdha, Rached Ghannouchi récite la Fatiha en mémoire du «martyr» Mohamed Brahmi. Il s’adresse ensuite à l’audience, accuse la contre-révolution, les pseudo-modernistes et les «foulouls» de Ben Ali de vouloir ramener le pays en arrière.

«La contre-révolution est entachée du sang de Mohamed Brahmi», déclare-t-il, tout en insistant sur le fait qu’il existe bel et bien un gouvernement de l’ombre qui veut ramener la Tunisie au temps du parti unique.

Il ne s’étonne pas de la coïncidence de cet assassinat avec la présentation de la loi d’immunisation de la révolution devant l’ANC. «Ceux qui craignent cette loi, vu qu’elle les vise, sont ceux qui commettent crime après crime dans le pays», enchaîne-t-il.

Rached Ghannouchi dénonce ensuite les pseudo-modernistes, pas tous puisqu’il considère Ennahdha comme moderniste, coupables selon lui d’alliance avec les «foulouls» de Ben Ali. «Ils nous ont cassé les oreilles à parler de démocratie et de liberté mais à la première épreuve, nous les retrouvons aux côtés de l’armée» ajoute-t-il.

Lors de son discours, à coup de questions rhétoriques lancées à son audience, Rached Ghannouchi ne manque pas de faire le parallèle avec ce qui se passe en Egypte. Il précise que les Egyptiens n’ont pas abandonné le combat et que comme les Tunisiens, ils ne permettront pas que leur révolution soit confisquée par les contre-révolutionnaires.

Commentaires: