« Menaces de mort contre les membres de Tamarrod Tunisie »

« Menaces de mort contre les membres de Tamarrod Tunisie »

Par -

Mohamed Bennour, porte-parole du mouvement Tamarrod Tunisie, photo (Al Chark Al Awset)Mohamed Bennour, porte-parole du mouvement Tamarrod Tunisie, a révélé au Journal Al Chark Al Awset dans sa livraison du 14 courant, qu’il reçoit quotidiennement des dizaines de menaces de mort à son encontre et à l’encontre de ses coéquipiers dans le mouvement. Lequel s’expose en outre à des accusations tendant à le discréditer dans l’opinion publique. En réponse à ces accusations, Mohamed Bennour nie avoir une quelconque relation avec la gauche et Nidaa Tounés. Il a affirmé que son mouvement est indépendant de tout parti politique.

Il ajoute que son mouvement espère collecter deux millions de signatures sur la pétition mise en circulation.

Faut-il rappeler que ces menaces ne sont pas les premières du genre depuis le commencement des événements en Égypte et la naissance du mouvement ? Puisqu’elles trouvent leurs racines dans les déclarations des hauts dirigeants du parti au pouvoir.

La dernière en date est celle de Sahbi Attig qui est intervenu devant quelques centaines de Nahdhaouis, manifestant hier, le 13 juillet, à l’avenue Habib Bourguiba, contre la destitution du Président Morsi. Sahbi Attig a indiqué que « Toute atteinte à la légitimité sera réprimée à coups de pied ! »

Dans le même esprit, Mourad Yaacoubi, chargé de la communication au ministère de l’Enseignement supérieur, a déclaré sur Al Jazzeera TV le 3 juillet, que « les ligues de protection de la révolution seraient le meilleur rempart contre tout soulèvement populaire ».

La réaction la moins virulente a été celle de Samir Dilou qui s’est contenté de dire que les actions et les actes émanant de Tamarrod Tunisie constituent des délits punissables. D’ailleurs, il a été rapporté par le quotidien Attounissia que la présidence de la République aurait saisi le ministère public pour engager une enquête et poursuivre toute personne et toute partie appelant à une intervention militaire en vue de renverser le régime.

Commentaires: