Le Falcon 900 de Sakhr Matri, le nouveau bijou acheté par Mohamed...

Le Falcon 900 de Sakhr Matri, le nouveau bijou acheté par Mohamed Frikha

Par -

Falcon 900 TS-JSM, aeroport Valparaiso Chili, aout 2009 - photo (Thomas Posh)

Dans le lot de biens ayant appartenu au clan Ben Ali, il y a de ces objets qui suscitent une attention particulière ce Falcon 900 à 3 réacteurs avec une autonomie de vol de 8 heures que Sakhr Matri possédait et avait acheté pour… la modique somme de 35 millions d’euros.

Cet avion privé appartenant au gendre du dictateur déchu Zine El Abidine Ben Ali, et parqué à l’aéroport de Genève-Cointrin depuis le mois de février 2011 nécessitait un coût mensuel en frais de parcage et de maintenance s’élevant à 85.000 dollars ce qui avait fait couler beaucoup d’encre. Il avait été restitué en décembre 2011 à la Tunisie.

Mais au-delà de cette restitution qui allait permettre de stopper les dépenses, le Falcon 900 en question, immatriculé TS-JSM, avait été «rapatrié» dans l’attente d’être vendu. Et il y a près de deux mois, il a finalement trouvé un acquéreur. L’information nous a été confirmée par la Commission de gestion des avoirs et des fonds confisqués.

Mohamed FrikhaL’acheteur n’est autre que Mohamed Frikha, PDG du Groupe Telnet et de la compagnie aérienne Syphax Airlines, lancée en 2011. Le montant de la transaction n’a pas été révélé, mais cet appareil avait été estimé en décembre 2011 à près de 8,5 millions de dollars.

Mais la transaction n’a pas été faite entre l’État tunisien et Mohamed Frikha. L’appareil, appartenant de fait à la société Princess Private Aviation (PPA), une des entreprises de Sakhr Matri, d’ailleurs mise en faillite après la chute du régime Ben Ali, la commission de gestion des avoirs et des fonds confisqués n’avait aucun «droit» sur cet avion, qui restait la propriété de PPA et… de l’homme d’affaires Hamdi Meddeb, actionnaire de ladite société.

En effet, le Falcon 900 en question n’était ni confisqué ni saisi, car PPA était devenu sous la responsabilité de Hamdi Meddeb. Cela explique notamment l’absence d’appel d’offres concernant cette vente, mais n’explique pas le silence qui a accompagné cette transaction !?

Finalement, PPA, sous la responsabilité de Hamdi Meddeb, vend le Falcon 900 de Sakhr Matri à Mohamed Frikha dans ce qui constitue une transaction « des plus normales ». Et ce n’est pas Sakhr Matri, réfugié de luxe aux Seychelles qui pourra faire objection !

Commentaires: