Femen France décrète le 4 avril journée du djihad topless et appelle à libérer Amina

Topless Jihad - FemenLa Femen tunisienne Amina Tyler continue de défrayer la chronique. Après avoir dévoilé sa poitrine sur facebook, elle avait disparu de la circulation laissant penser qu’il lui était arrivé un malheur.
Son acte a en effet suscité d’innombrables réactions allant du soutien aux menaces ce qui a ouvert la porte à toutes les interprétations notamment après les menaces venues des milieux radicaux et les appels violents et virulents lancés contre celle qui a «osé montré ses seins».

Un silence de plusieurs jours de la part d’Amina a affolé Femen France, la jeune fille de 19 ans ne répondant plus aux messages et aux appels qui lui étaient adressés. Femen France s’inquiète puis décide d’alerter l’opinion. S’ensuit un vaste mouvement de solidarité qui lance un appel à une manifestation de soutien à Amina le 4 avril prochain.

Mais d’autres sources laissent entendre que ce serait la propre famille d’Amina qui aurait décidé de l’éloigner pour sa sécurité et son intégrité physique alors que les rumeurs les plus folles concernant son refuge en Europe ou son internement dans un asile se font persistantes.

Le magazine Marianne viendra «rassurer» tout le monde en publiant aujourd’hui, une interview d’Amina Tyler. Une interview prouvant qu’Amina est chez elle mais exprimant le malaise de la jeune fille.

«Non, je ne peux pas communiquer avec l’extérieur. Ma famille m’accepte, moi, mais pas mon acte. Je suis fatiguée, on me donne des antidépresseurs. Je veux dire aux Femen bon courage. Restez toujours les plus fortes féministes du monde. Pour moi, la réaction de la société n’est pas encourageante. Je veux reprendre mes études, je ne me sens pas libre. Je souhaite pouvoir retéléphoner librement à mes amis. Me connecter à Internet. Retourner au lycée», dit-elle. Elle précise en outre n’avoir pas eu de problème avec ses parents mais avoir été frappée par son cousin.

Se basant sur ce témoignage, Femen France a poursuivi voire accentué sa campagne de soutien à Amina que l’ONG considère n’être ni en sécurité ni libre. Pour Femen France, «Amina a été kidnappée par la police et par des membres de sa famille qui ont fait usage de violences contre elle», lui interdisent tout contact avec le monde extérieur et la gavent de médicaments.

Femen France considère qu’elle est séquestrée et appelle à sa libération à travers une pétition en ligne lancée à ce sujet. La date de mobilisation du 4 avril est par ailleurs maintenue et est même décrétée journée du djihad topless implacable contre l’islamisme ! Une journée qui verra une mobilisation devant l’ambassade de Tunisie en France et un appel à manifester seins nus.

Commentaires: