Sfax : Les actes de vandalismes, prémédités et minutieusement organisés ?

Sfax : Les actes de vandalismes, prémédités et minutieusement organisés ?

Par -

violence SfaxEntre le 6 et le 8 février dernier, la ville de Sfax a été le théâtre d’une vague de violence inhabituelle caractérisée par des actes de pillages dans certains centres commerciaux, perpétrés par des énergumènes armés généralement de gourdins et de couteaux.
Certaines vidéos ont même fait le tour des réseaux sociaux où l’ont voit ces voyous s’attaquer à des voitures et s’en prendre à des biens publics et privés, notamment le gouvernorat de la capitale du sud.

Déclenchés dès l’annonce de la mort de Chokri Belaid, ces individus ont, semble-t-il, profité de la vague de protestation qui a suivi l’assassinat du leader du Front Populaire, pour commettre leurs méfaits. Jusqu’à aujourd’hui, la police a pu arrêter 160 individus, nous apprend l’agence TAP qui cite le gouverneur de Sfax, Fathi Derbali.

Mr Derbali a ainsi souligné que ces troubles étaient prémédités et ont été organisés sur internet avec pour but d’installer un climat d’insécurité dans la ville en multipliant les actes de pillages et les agressions.

Si le gouverneur exclut l’implication d’un parti politique dans ces actes de violence, puisque l’enquête n’a rien dévoilé de tel pour l’instant, l’adjoint du chef du district de la sécurité,
Abdelkader Ben Moussa dénote, lui, un caractère organisé et ordonné dans ces agressions qui ont frappé la ville, donnant pour exemple les informations erronées publiées pour détourner l’attention des forces de l’ordre.

Ces actes de vandalismes semblent prémédités et même planifiés, toujours d’après Mr Ben Moussa, qui a salué, au passage, le professionnalisme des forces de l’ordre face à ces malfrats, dont la plus part avait un casier judicaire assez chargé.

Enfin, notons que trois juges d’instruction ont été chargés d’enquêter sur ces actes de vandalismes.

Commentaires: