Grève générale : l’UGTT accorde ses violons !

Ce devait être une première réponse aux affrontements qui ont eu lieu à la Place Mohamed Ali, un avertissement adressé à la Ligue de Protection de la révolution et par projection à Ennahdha.

Ce devait être une répétition générale avant la grève générale du 13 décembre et ce fut une véritable « démonstration de force » pacifique de la part des syndicalistes dans des villes comme Sfax, Kasserine, Sidi Bouzid et Gafsa qui ont répondu en masse à l’appel de la grève générale décrétée par l’UGTT.

Ils étaient entre 30 et 50.000 manifestants dont des représentants de la société civile, de partis politiques, à participer à une imposante marche pacifique partis depuis le siège de l’Union régionale du travail (URT) de Sfax, parcourant les principales rues de la ville.

Le taux de participation à la grève, a varié d’un secteur à un autre et d’un établissement à un autre, sans enregistrer d’affrontements ni d’altercations.

Ces manifestants qui ont brandit des drapeaux de l’UGTT et des portraits de Farhat Hached se sont illustrés par leur respect des mesures d’organisation, en l’absence quasi-totale des forces de sécurité, et ont appelé à « la démission du gouvernement ».

A Sidi Bouzid, une marche imposante a également été organisée et les manifestants ont défilé à travers les artères de la ville, exprimant à vive voix leur soutien à l’UGTT. A Sidi Bouzid, la grève a été pleinement suivie.

Idem pour Gafsa où des slogans anti-gouvernementaux ont été scandés par des milliers de manifestants.

A Kasserine, bien que la grève n’ait été suivie qu’à hauteur de 70%, certains établissements n’ayant pas suivi le mouvement, une marche pacifique a démarré, devant le siège de l’URT et parcouru les principales rues de la ville, avec la participation d’un nombre important de citoyens, d’organisations syndicales et de composantes de la société civile.

Aucune confrontation et aucun trouble n’ont été enregistrés dans les différentes délégations du A Tunis, une mobilisation a également eu lieu en soutien à l’UGTT, Place Mohamed Ali. Là aussi, aucun trouble n’a été enregistré.

Commentaires: