Grève générale le 13 décembre, l’ultimatum de l’UGTT ?!

Grève générale le 13 décembre, l’ultimatum de l’UGTT ?!

Par -

Les violents affrontements qui se sont déroulés hier devant le siège de l’UGTT entre des syndicalistes et des membres de la Ligue de la Protection de la Révolution, ne passeront pas sous silence, si l’on en croit les récentes réactions de l’UGTT.

D’autant plus qu’au cours d’une conférence de presse, aujourd’hui, Rached Ghannouchi a « innocenté » la Ligue de Protection de la Révolution et l’a éloignée de tout soupçon, tout en insistant évidemment sur le fait que ces comités ne sont pas proches du parti Ennahdha. Le leader d’Ennahdha a même appelé à « vider » les locaux de l’UGTT et toutes les organisations nationales des armes et autres cocktails molotov qu’ils renferment.

C’est en pointant du doigt la responsabilité du gouvernement et de la Troïka, Ennahdha en tête, que l’UGTT a déjà préparé une liste de revendications et décrété une grève générale, dès demain, dans cinq régions : Siliana, Sidi Bouzid, Kasserine, Sfax et Gafsa.

Volet revendications, l’UGTT exige la dissolution immédiate des ligues de protection de la révolution, la mise en place d’un calendrier final pour cette période de transition que traverse la Tunisie, et la réactivation de l’initiative de l’UGTT relative au dialogue national.

Ce dernier point, déjà présenté le 17 octobre dernier, avait été boycotté notamment par les partis d’Ennahdha et du CPR.
En plus de ces décisions, la commission administrative de l’UGTT a annoncé son intention de décréter une grève générale dans tout le territoire le 13 décembre prochain.
Une décision qui sonne comme un ultimatum lancé par la centrale syndicale à l’intention du gouvernement. Rappelons que la dernière grève générale qu’a connue le pays, remonte à 1978.

Commentaires: