Opinion – N’oublions pas Rafik Abdessalem !

Lotfi Zitoun, le conseiller principal du chef du gouvernement chargé de l’information est la star incontestable du moment, il est sous les feux des projecteurs. Celui par qui le scandale arrive, qui crée le buzz, la polémique, c’est la figure de proue du gouvernement actuel, on ne peut pas le rater, ni rater ses déclarations fracassantes et fallacieuses! Et la campagne de mystification menée tambour battant par ce gouvernement de fumistes.

Ennahdha n’aurait pas pu faire mieux, si elle voulait se tirer une balle dans le pied. Lotfi Zitoun casse la baraque sans la baraka de son chef. Hamadi Jebali, serait furieux contre lui et des rumeurs circulent concernant son limogeage sous peu.

L’attaque en force des médias par Lotfi Zitoun qui a démarré il y a quelques jours s’achève (?) par certains organes de presse qui portent plainte contre lui. Pour se défendre, comme un grand, il a appelé sur les ondes d’express FM, les sympathisants d’Ennahdha à manifester leur colère contre les médias le vendredi 31 août. De mémoire d’homme, on n’a jamais entendu un homme politique en exercice appeler à une manifestation. Enahdha l’a inventé pour nous.

Les impostures d’Enhadha, ne sont plus à démontrer, chaque jour nous ramène son lot de tromperies et de sournoiseries. Gannouchi et ses sbires nous promettent souvent qu’ils vont rester au pouvoir ad vitam aeternam. C’est ce qui a peut-être permis d’occulter la déclaration de M. Rafik Abdessalem insultant l’intelligence de tout un peuple.

Le ministre des Affaires étrangères a déclaré que le gouvernement actuel resterait au pouvoir pendant les nombreuses années à venir. Le gouvernement le plus fort de toute l’histoire de la Tunisie, pour la simple raison qu’il a été élu ! Il a oublié qu’il était provisoire et que la Tunisie ne lui appartenait pas ! ON en reparlera le 23 octobre prochain.

La déclaration d’un ministre qui pense que les côtes tunisiennes s’étalent sur 500 kilomètres et que la capitale de la Turquie est Istanbul. C’est fort en Moka! Et ce n’est pas n’importe quel ministre qui nous fait partager son savoir, c’est celui des affaires étrangères ! Et on ignore l’étendue de son érudition diffuse et confuse. Heureusement d’ailleurs, pour notre image dans le monde !

Quel soulagement, un homme d’État tel que lui, un visionnaire qui ne voit pas plus loin que sa myopie politique, ne peut que nous rassurer, d’autant plus que sa date de péremption avance à grands pas !

Sachant qu’une grande partie des ministres de ce gouvernement sont diplômés des Hautes études carcérales. On ne peut pas leur en vouloir, enfin pas trop. Ils auraient pu choisir le moins abruti de tous en matière de géographie. Par exemple, Tarek Dhiab, passerait du Sport aux Affaires étrangères. Ce dernier a fait des études de géographie en poussant un ballon.

Oui, Monsieur Rafik Abdessalem, ce gouvernement est très fort, d’ailleurs la Tunisie n’a jamais connu autant de prêches scandaleux. Prédicateurs invités, en guest star. La Tunisie n’a jamais connu autant de polémique. La Tunisie n’a jamais connu autant d’injustice. La Tunisie n’a jamais eu autant soif. La Tunisie n’a jamais connu autant d’immondices jonchant ses rues. Bientôt le choléra et la peste, c’est dans votre programme, pour nous éliminer rapidement ? La Tunisie n’a jamais connu autant de laxisme policier. La Tunisie n’a jamais connu autant d’insécurité. La Tunisie n’a jamais eu autant de koffar dans sa population, à croire que personne n’est musulman ! La Tunisie n’a jamais connu autant d’abus de pouvoir. La Tunisie n’a jamais connu autant de corruptions et d’opportunistes voleurs. Oubliez Zaba et Leila Trabelsi, ce sont des enfants de chœur par rapport à votre gouvernement si fort. La Tunisie n’a jamais connu une Mehrzia qui coûte à l’état 10 791 dinars par mois, à ne rien faire. La Tunisie n’a jamais connu des assassins authentiques qui réclament des dommages et intérêts pour avoir été mis à l’ombre, afin que leurs tueries cessent. La Tunisie n’a jamais connu autant de circulation d’armes sur son territoire. (C’est en prévision des attentats à venir au cas, ou votre gouvernement ne gagnerait pas les élections ?). La Tunisie n’a jamais connu autant de grogne populaire du Nord au Sud et d’Est en Ouest. La Tunisie n’a jamais connu autant de divisions, haine, violence, agression, brisant ce que fut notre union séculaire. La Tunisie n’a jamais vu son drapeau piétiné. Même, les colons n’ont pas osé, il me semble.

La liste des exploits de ce gouvernement est trop longue pour les citer tous, certes vous êtes l’un des pions qui font partie d’une puissance hors du commun, qui s’est attelée, non seulement à détruire le pays, nos acquis, notre constitution, notre solidarité en tant que Tunisien et notre mode de vie millénaire.

Votre confrère de destruction massive, de la Tunisie, Lofi Zitoun a déclaré aux journalistes à propos de la liberté d’expression: « il faut vous adapter à la nouvelle donne ». Non, M. Zitoun, ils sont déjà adaptés. C’est le changement dans la continuité d’un Etat qu’on croyait naïvement déchu. El Watanya 1 et 2, Hannibal TV et leurs syndics, vous les avez achetés. Et la voix libre, vous lui avez pourri la vie et fini par émettre un mandant de dépôt à son encontre. Non pas pour abus financier, mais pour abus de liberté, en l’occurrence Sami El Fehri.

M. Abdesslam, retournez à votre pays, le Qatar vous réclame, et là-bas vous serez enfin soulagé, on ne parle pas français !

Commentaires:

Commentez...